Conseil des ministres: La fête du 1er août aura lieu à Cotonou,...

Conseil des ministres: La fête du 1er août aura lieu à Cotonou, dans la sobriété

0
PARTAGER

D’importantes décisions ont été prises par les membres du gouvernement au cours du Conseil des ministres du mercredi 20 juillet qui a également décidé de la célébration du 56e anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale à Cotonou.

Le point des dispositions prises pour la célébration de la fête du 1er août prochain a été fait par le ministre chargé de l’Intérieur, en sa qualité de président du Comité nationale des manifestations officielles (Conamo). Ce qu’il faut en retenir, d’après les explications du ministre d’Etat Pascal Irénée Koupaki, c’est que cette célébration aura lieu à Cotonou «dans la sobriété et la modestie financière».

Au cours de la même séance, le Conseil des ministres a fixé les conditions d’agrément ou d’homologation des équipements, terminaux ou installation radioélectriques au Bénin. Encadrement paru nécessaire, explique le ministre d’Etat Pascal Irénée Koupaki, pour assainir le secteur, protéger la santé des populations et aussi améliorer le cadre de vie. Un autre projet de décret portant Attribution, Organisation et Fonctionnement du secrétariat général de la présidence de la République et du cabinet civil du président de la République a été également pris, bouclant ainsi l’organisation de l’administration des ministères et de la présidence de la République. Deux autres projets de décret organisant la sécurité des autorités et personnalités ont été pris. Le premier réglemente la sécurité des membres du gouvernement, des anciens présidents de la République, des institutions de la République et des personnalités civiles et militaires attachées à la présidence de la République. Le second réglemente la mise à disposition des autorités et personnalités de garde du corps. «Ces deux décrets tiennent comptent des nombreux défis sécuritaires, de la nature et de la forme des menaces nouvelles et de la réalité des effectifs des structures militaires et paramilitaires», a indiqué le ministre d’Etat au cours de son point de presse. Toujours dans le domaine de la sécurité et dans le contexte actuel fait de banditisme transfrontalier, il sera procédé par une commission mixte à l’état des lieux de l’arsenal national avec la vérification systématique des armes et munitions déclarées hors service.

L’Agence des grands projets urbains créée

Analysant le cadre de vie des Béninois, les membres du gouvernement, déclare Pascal Irénée Koupaki, ont constaté une inadéquation entre ce cadre de vie et les besoins de bien-être des populations. Ils se sont également rendus compte «du déficit d’actratibilité des agglomérations de notre pays et la faible qualité des services rendus aux populations», indique-t-il. Constat qui les a poussés à se fixer comme défi, la réalisation d’investissements pour le développement urbain et pour la satisfaction des besoins des populations, des entreprises et des investisseurs. Plusieurs projets phares ont été identifiés dans ce cadre. Il s’agit des grands projets urbains dans l’agglomération de Cotonou et les villes de Porto-Novo et Parakou. Pour le montage, la programmation et l’assistance aux structures sectorielles y impliquées, il a été créé l’Agence des grands projets urbains, établissement public à caractère administratif et culturel de type spécifique sous tutelle de la présidence de la République.

Josué F. MEHOUENOU

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE