Conseil des ministres du mercredi 27 juillet 2016 : Des mesures contre...

Conseil des ministres du mercredi 27 juillet 2016 : Des mesures contre l’Arcep et la Ségub (La carte universitaire réduite à quatre)

0
PARTAGER

Le gouvernement a tenu son conseil hebdomadaire des ministres hier, mercredi 27 juillet 2016. Selon le point fait par le ministre d’Etat, Secrétaire général à la présidence, Pascal Irénée Koupaki, d’importantes décisions sont prises dans le cadre de l’assainissement financière de l’Arcep et de la Ségub au port de Cotonou.
L’Exécutif vient à nouveau de mettre les pieds dans les plats au niveau de plusieurs structures étatiques. Il continue sa campagne de salubrité, au propre comme au figuré. En effet, selon le point du Ministre Pascal Irénée Koupaki, le conseil des ministres d’hier, mercredi 27 juillet a décidé de l’abrogation du décret de nomination des membres de l’Autorité de régulation des communications électroniques et à la poste (Arcep). Les conditions de fixation de leurs salaires seraient la principale raison qui sous-tend cette décision. On reprochera également à cette structure de ne pas jouer efficacement son rôle. Le «Conseil a donc pris un décret abrogeant les trois décrets de nomination des membres de l’Arcep » et a instruit le Ministre de l’économie numérique et de la communication Rafiatou Monrou en relation avec le Ministre d’état secrétaire général à la présidence Pascal Koupaki « à l’effet d’engager la procédure de nomination des membres de l’Arcep conformément aux textes en vigueur, peut-on comprendre des explications du ministre Koupaki. La Société d’exploitation du guichet unique du Bénin (Ségub) est aussi dans le viseur du gouvernement. Le Conseil des Ministres a décidé que la Ségub et les autres structures impliquées dans les filières des véhicules d’occasion au Port de Cotonou devront s’expliquer par rapport à des milliards dont les destinations ne sont pas connues. Faut-il le rappeler, la Ségub a pour principal objectif de faciliter les transactions et de faire gagner du temps à l’ensemble des acteurs portuaires. L’autre dossier débattu lors de ce Conseil des Ministres est la nouvelle carte universitaire. Le dossier était dans l’air. Il est définitivement tranché. Le gouvernement retient désormais quatre universités pour la rentrée prochaine. Il y aura donc retenu deux Universités pluri-thématiques, celles d’Abomey-Calavi (Uac) et de Parakou (UP). Et deux Universités thématiques, notamment l’Université des Sciences Technologiques, Ingénierie et Mathématique d’Abomey (Université d’Abomey) et l’Université des Sciences agronomiques de Porto-Novo (Université de Porto-Novo). Evidemment, il reviendra à fermer les nombreuses autres universités ouvertes par le régime de Boni Yayi. Pour le ministre Koupaki, 22 centres universitaires seront réorganisés et regroupés autour de ces quatre grandes nouvelles universités.
Junior Fatongninougbo

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE