Conseil des ministres : 24 nominations prononcées, 4 responsables limogés

Conseil des ministres : 24 nominations prononcées, 4 responsables limogés

0
PARTAGER

4 responsables ont perdu leurs postes au ministère du Cadre de vie et il y a eu 24 nouveaux promus dans plusieurs ministères au cours du Conseil des ministres de ce mercredi. Selon le point hebdomadaire fait par le ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence République, Pascal Irénée Koupaki, la distribution du gaz devra aussi être ouverte à la grande concurrence.

24 personnes ont été promues à la tête de plusieurs structures dans l’Administration. Selon Pascal Irénée Koupaki, 10 ont été nommées au ministère de l’Economie et des finances, 9 au ministère de la Justice, 1 au ministère du Travail, 2 au ministère des Infrastructures et des transports et 2 au ministère de l’Energie. 4 fonctionnaires du ministère du Cadre de vie et du développement durable ont été relevés de leurs fonctions. Au cours du même Conseil, a informé le ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence de la République, le ministre du Commerce a étéinstruit pour mettre en œuvre les recommandations formulées lors la 22ème session de l’autorité de tutelle conjointe des Complexes sucrier de Savè et cimentier d’Onigbolo. Ainsi, « le coût du contrat de location gérance du complexe sucrier de Savè a été revu à la baissede 10% dans le contrat initial à 5% avec effet à compter de janvier 2014 ».

La distribution du gaz bientôt ouverte à la grande concurrence

Ce mercredi, le Conseil a mis en place un groupe de travail qui devra« réexaminer la structure du mécanisme des prix des produits pétroliers et du gaz domestique ». Et ce, à la lumière des prix du marché intérieur nigérian et en tenant compte également de la dépréciation du Naira. « Ce groupe va proposer également les conditions d’une plus grande concurrence entre les distributeurs potentiels de gaz afin de réduire le prix du gaz dans la perspective de la lutte contre la déforestation », a rapporté Pascal Irénée Koupaki. Les projets de budget 2016 de 06 établissements publics ont aussi été adoptés. Il s’agit entre autres de la Société béninoise des manutentions portuaires, la Compagnie béninoise de navigation maritime, le Port autonome de Cotonou, la Société des industries textiles du Bénin, la Société béninoise des hydrocarbures et de l’Office béninois des recherches géologiques et minières.

Le ministère des Finances réorganisé…

Un projet de décret portant attribution, organisation et fonctionnement du ministère de l’Economie et des finances a par ailleurs été adopté hier. A en croire le ministre d’Etat Koupaki, le Conseil a mis en exergue la nécessité de la maitrise de la chaîne des dépenses publiques et des régies financières notamment à travers la création de directions centrales, de supervision des dépenses publiques et de supervision des régies financières. « Certaines missions ont été renforcées notamment celle de suivi de la participation de l’Etat dans les entreprises publiques. L’organisation du ministère a été mise en conformité avec la loi organique relative aux finances publiques », a-t-il précisé. Le Conseil a enfin suspendu les travaux de construction sur la berge du chenal de Cotonou suite à une communication du ministre des Finances. A en entendre Pascal Irénée Koupaki, le promoteur desdits travaux n’a pas reçu toutes les autorisations requises. «Pour renforcer la bonne gouvernance et protéger les investissements privés, le Conseil a rappelé qu’il est important que chacun respecte les dispositions légales réglementaires en vigueur dans notre pays», a-t-il indiqué.

A.S

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE