Concours dits frauduleux : Talon limoge en douce le président de la...

Concours dits frauduleux : Talon limoge en douce le président de la commission de vérification.

0
PARTAGER

Léandre Loko, puisque c’est de lui il s’agit, a donné sa démission de la tête de la commission de vérification de la régularité des concours dits frauduleux des agents permanents d’Etat organisés par le régime de l’ancien président Boni Yayi au titre de l’année 2015. Inspecteur Général des Services et Emplois Publics à la retraite, Léandre Loko est remplacé par Michel Magnidet en conseil des ministres du 1er juin dernier.

En effet, la modification de l’article 3 du décret 2016- 284 du 03 mai 2016 consacre le remplacement du démissionnaire par Michel Magnidet à la tête de la commission de vérification de la régularité des concours dits frauduleux des agents permanents d’Etat pour la suite des travaux. Plusieurs raisons seraient à l’origine de la démission de Léandre Loko. Pour certaines sources, le président démissionnaire aurait reçu des pressions de la part des acteurs politiques. Mais pour d’autres sources, proches de la présidence de la république, Léandre Loko serait contraint à la démission par le chef de l’Etat Patrice Talon parce que l’un de ses enfant figurerait sur la liste des agents frauduleusement admis aux concours, ce qui le mettait dans une posture de « juge et parti ».

Même s’il est difficile de se fier à ces informations de coulisses d’autant plus que le gouvernement entretient un silence assourdissant sur le sujet, cette démission soulève bien d’appréhensions et de suspicions dans l’opinion publique. Ce qui vient amplifier l’angoisse des agents recrutés suspendus par le gouvernement du nouveau départ lors de son premier conseil des ministres comme pour annoncer la rupture tant prônée pendant la compagne électorale de mars 2016 ou pour calmer l’esprit de militants de la rupture qui ont voté pour voir ces concours annulés.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE