Concertations politiques : Sébastien Ajavon se prépare pour 2019 et 2021

Concertations politiques : Sébastien Ajavon se prépare pour 2019 et 2021

1
PARTAGER

Plus qu’une certitude, c’est une évidence que le candidat malheureux de 2016, l’opérateur économique Sébastien Ajavon, ne sera pas en reste pour les législatives de 2019 et la présidentielle de 2021. L’administrateur électoral Clotaire Olihidé, soutien de Sébastien Ajavon, invité hier sur une radio de la place a levé un coin de voile sur l’avenir politique de l’actuel patron du patronat

Matini MARCOS

Les partis politiques existants et qui sont en gestation devront intégrer dans leur réflexion pour les prochaines échéances le paramètre « Sébastien Ajavon », candidat ayant occupé le 3è rang à la présidentielle de 2016 et faiseur de roi. En jetant un regard rétrospectif sur la présidentielle de 2016, tout le monde s’accorde, même les plus sceptiques, que Sébastien Ajavon, pour un premier essai fut un challenger de taille et que s’il réussit à capitaliser ses acquis politiques, il risque de créer de l’insomnie à plus d’un. En effet, depuis un moment, des indiscrétions font état de ce que des analystes politiques ont étudié la machine électorale mise en place en 2016 par Sébastien Ajavon pour déceler les failles perçues dans l’organisation et réfléchir sur une nouvelle approche méthodologique. Une fois cette nouvelle approche finalisée, la machine « SEBA » se fera entendre.

Le passage hier, sur Soleil FM, d’un des porte-paroles du candidat « SEBA » lors de la présidentielle de 2016, Clotaire Olihidé, a permis de se rendre à l’évidence, même si l’invité n’a pas levé un coin de voile sur l’avenir politique de Ajavon. En réponse à certaines préoccupations des auditeurs, l’invité a affirmé que ceux qui ont soutenu Ajavon réfléchissent sur une nouvelle structure et qu’une fois celle-ci finalisée, il y aura des descentes de remerciement à l’endroit des populations qui l’ont soutenu et qui devront se remettre pour les échéances électorales à venir. Ces propos viennent confirmer les indiscrétions qui font état de ce que l’échec de 2016, loin de ramollir le candidat « SEBA », l’a remis d’aplomb.

aCotonou

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE