Compte rendu des conseils des ministres : Le poste de PIK toujours incompris.

Compte rendu des conseils des ministres : Le poste de PIK toujours incompris.

3
PARTAGER

Le gouvernement du nouveau départ tient,  comme ce fut une tradition sous les régimes précédents,  ses réunions hebdomadaires tous les mercredis. Contrairement à ce qui se passait d’antan,  l’équipe gouvernementale de Patrice TALON a  adopté une stratégie de compte rendu vraiment exceptionnel.

Que peut-on comprendre des différents comptes rendus des conseils des ministres sous le régime de la rupture qui opte pour un nouveau départ ? Que comprendre par point de presse du ministre d’Etat,  secrétaire général à la Présidence,  Pascal Irénée KOUKPAKI et le relevé du conseil des ministres rendu public par le secrétaire général du gouvernement ?  Ce sont là des interrogations qui taraudent l’esprit des Béninois depuis peu sous le règne de la rupture.

En effet,  le ministre d’Etat,  secrétaire général à la présidence livre au peuple béninois,  juste quelques heures après la fin de la réunion hebdomadaire des ministres,  les grandes lignes et les grands dossiers abordés au cours de cette assise gouvernementale. Une chose qui permet à chacun et à tous d’avoir une idée de ce qui a été dit lors de ce conseil et ceci,  dans la même journée contrairement à ce qui se passait sous les autres régimes de l’ère  du renouveau démocratique au Bénin. Même si cette méthode permet d’en savoir un peu,  elle laisse malheureusement dans l’opinion publique beaucoup de spéculations, de supputations et de ragots de tout genre surtout sur des réseaux sociaux.  Et pour mettre fin aux imaginations fertiles des hommes et femmes qu’on  ne saurait qualifié, il faut la publication du relevé de ce conseil. Mais comme ce fut le cas sous le régime du changement débouché sur la refondation avec un court séjour dans les arcanes de l’émergence,  ce relevé du conseil des ministres prend,  si on peut le dire ainsi,  tout son temps et ne se rende publique que pratiquement à quelques heures de la tenue d’un nouveau conseil des ministre.

L’exercice auquel s’adonne le ministre d’Etat laisse encore du doute et beaucoup de supputations sur ses prérogatives dans cette équipe dite de la rupture.  Pour nombre de personnes,  ne serait-il pas en déphasage ou ne confondrait-il pas ses prérogatives à celles du secrétaire général du gouvernement ?  Ce sont autant de questions que l’on se pose aujourd’hui puisque le compte rendu du ministre ne renseigne que sur les grandes lignes et que seul le relevé du conseil détaille officiellement les différentes tâches accomplies par les membres de l’équipe gouvernementale. Alors,  et si on se passait des comptes rendus du ministre d’Etat Pascal Irénée KOUKPAKI ?  En le faisant,  les Béninois ont du mal à comprendre le contenu de son portefeuille ministériel qui,  au début,  avait créé assez de polémique au lendemain de la composition de l’équipe gouvernementale de Patrice TALON. Mais ne pouvant quand même pas adopter les mêmes stratégies communicationnelles que le régime défunt de YAYI,  il faudra que les Béninois s’y habitent désormais même si l’incompréhension y règne en maître.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE