Commune de Parakou : Charles Toko remplace Karimou Souradjou

Commune de Parakou : Charles Toko remplace Karimou Souradjou

0
PARTAGER

Les pronostics n’ont pas été déjoués. Après plusieurs semaines de bataille juridique, Charles Toko succède à Karimou Souradjou à la tête de la municipalité de Parakou. Le vote consacrant son élection s’est déroulé hier lundi 3 octobre 2016 à l’hôtel de ville de Parakou.

C’est pratiquement un plébiscite ! 23 conseillers ont porté Charles Toko au perchoir du conseil municipal de la 3è ville à statut particulier du Bénin après Cotonou et Porto-Novo. Au total, 24 suffrages ont été exprimés. L’heureux élu qui était d’ailleurs le seul candidat en lice a été proposé par 11 conseillers Fcbe. En d’autres termes, par la liste ayant obtenu la majorité des sièges à l’issue des élections communales, locales et municipales de 2015. Ce qui répond bien aux dispositions de l’article 400 de la loi N°2013-06 du 25 novembre 2016 portant Code électoral en République du Bénin. Ces dispositions sont suffisamment assez claires. Selon l’article 400 du chapitre II du Livre V relatif aux règles particulières applicables aux élections des membres des conseils communaux ou municipaux et des membres des conseils de village ou de quartier de ville en République du Bénin (ancienne loi N°2007-28 du 23 novembre 2007 modifiée et complétée), « Le maire et ses adjoints sont élus par le Conseil communal ou municipal en son sein, au scrutin uninominal et à la majorité absolue.

Le candidat aux fonctions de maire est proposé par la liste ayant obtenu la majorité absolue des conseillers ». Voilà qui est donc clair. Dans ses premiers mots, Charles Toko n’a pas caché ses sentiments. Il a remercié le Préfet, les conseillers et tous ceux qui ont œuvré à l’aboutissement heureux du long processus qui a conduit à son sacre. Pour lui, c’est à l’œuvre qu’on connaît l’artisan. Un peu comme pour dire qu’il prend d’ores et déjà la mesure de la mission qui lui est ainsi assignée. Pour mémoire, Charles Toko a été élu conseiller municipal de Parakou à l’issue des élections communales, municipales et locales du 28 juin 2015 sur la liste de l’Alliance Soleil. Il est le Président Directeur général du Groupe de Presse « Le Matinal ». Il est marié et père de plusieurs enfants. Il fait partie du pré-carré du Président Patrice Talon et aussi ancien bras droit du Dr Boni Yayi, Président de la République du Bénin de 2006 à 2016. Les relations entre Boni Yayi et Charles Toko se sont profondément détériorées à partir de 2007 où ce dernier s’est présenté aux élections législatives sur la liste Force Espoir d’Antoine Dayori dans la 8è circonscription électorale contre la liste Fcbe du Président Boni Yayi.

Affissou Anonrin

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE