Commission de vérification de la régularité des concours : 30 à 45...

Commission de vérification de la régularité des concours : 30 à 45 jours pour situer tous les lauréats

0
PARTAGER

Après deux reports successifs en raison des visites du Chef de l’Etat hors du territoire national, le Conseil des ministres s’est tenu hier jeudi 28 avril 2016 sous la présidence du Président Patrice Talon. Plusieurs décisions sont issues de ce conseil dont la mise en place d’une commission de vérification de la régularité des concours directs de recrutements d’agents de l’Etat organisés au titre de l’année 2015.

Selon le point fait par le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République, Pascal Koupaki, à la presse, le Conseil a décidé de faire procéder à la vérification de la régularité et de la transparence dans le déroulement de ces concours par une commission dont les membres sont déjà désignés. Ce comité dispose d’un délai de 30 à 45 jours pour déposer ses conclusions. Le Gouvernement a également décidé du retrait du décret 2016-024 du 11 février 2016 portant régime indemnitaire applicables primes aux Directeurs de cabinet des ministères, aux Secrétaires généraux des ministères et à leurs adjoints et du rétablissement de l’accord-cadre entre l’Etat et l’Association Interprofessionnelle de Coton (AIC). Faut-il le rappeler, cet accord-cadre a été suspendu par un décret de septembre 2013. Il est aussi important d’ajouter que le Conseil a également décidé de l’abrogation des décrets liés à la création et au fonctionnement de certaines structures créées sous le régime de l’ancien Président Boni Yayi. Il s’agit du Haut Commissariat à la Solidarité Nationale, du Haut Commissariat à la Gouvernance Concertée, du Conseil Présidentiel de l’Investissement, du Bureau Général de l’Auditeur, de la Cellule de contrôle de l’exécution des projets de développement. Le Conseil a également décidé de mettre fin à tous les chargés de missions dans tous les Ministères. Selon les explications du Secrétaire Général de la Présidence de la République, les agents des structures disparues seront redéployés. En ce qui concerne le problème de délestage, il a fait savoir que c’est une préoccupation pour le Chef de l’Etat et que cela était au cœur des discussions lors de sa visite en Côte d’ivoire. Et qu’une réunion aura lieu incessamment entre le Bénin, le Togo et le Nigéria en vue de trouver une solution à la crise.
NOtre Voix

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE