Célébration de la journée internationale de la démocratie : Bida et Mitokpè...

Célébration de la journée internationale de la démocratie : Bida et Mitokpè pour l’implication des jeunes en politique

0
PARTAGER

A l’instar de la communauté internationale, le parlement béninois a célébré hier, jeudi 16 septembre 2016, la journée internationale de la démocratie. Pour une organisation réussie de la cérémonie, le président de l’Assemblée nationale Me Adrien Houngbédji a investi les plus jeunes députés du parlement à savoir Youssouf Bida et Guy Mitokpè.

C’est par une conférence débat autour du thème : « Démocratie 2030 » que les échanges ont lieu hier entre les députés à l’Assemblée nationale, le Parlement des jeunes du Bénin et plusieurs associations de jeunes. Dans son allocution, le 1er vice-président de l’Assemblée nationale a énuméré quelques raisons qui sous-tendent l’implication du Parlement dans l’organisation de cette journée. Il s’agit, à l’en croire, d’une doléance du secrétaire général de l’Union interparlementaire qui voudrait que le Parlement béninois s’associe à cette journée. Aussi, va-t-il plaider pour plus de présence des jeunes dans les instances de décision du Bénin. « Le Parlement du Bénin voudrait compter sur sa jeunesse pour revivifier (…) Si nous voulons que notre pays avance, il nous faut absolument renouveler les organes qui constituent notre pays… », a laissé entendre le député Eric Houndété.

A sa suite, le président du comité d’organisation Youssouf Nouhoum Bida co-organisateur de cette cérémonie avec son collègue Guy Mitokpè, a d’abord remercié le président d’ l’Assemblée nationale pour la confiance placée en la jeunesse à travers les différentes nominations effectuées au sein de son cabinet mais aussi et surtout le choix porté sur eux pour organiser la présente journée. Poursuivant dans le même sens que le 1er vice-président, Youssouf Nouhoum Bida a souligné que les jeunes doivent être inclus dès leur naissance car, dit-il, une société qui se coupe de sa jeunesse, se coupe de sa source de vie et se condamne à mort. « Comme l’a dit l’ancien Secrétaire général des Nations Unies : ‘’ Personne ne naît bon citoyen ; aucune nation ne naît démocrate. Mais pour tous deux, il s’agit plutôt d’un processus en constante évolution.Il y a des études qui ont montré qu’au Bénin, le niveau d’implication des jeunes en politique est très faible. La belle preuve est qu’au niveau du Parlement du Bénin, il y a moins de 5% de jeunes représentés… », a-t-il déploré.

Soulignons que deux communications ont meublé cette journée. La première, présentée par Ginette Camara, a porté sur le thème : « Agenda 2030 : Objectifs de développement durable N°16 relative à l’Etat de droit, la justice et la paix ». La deuxième communication intitulée : « Attirer les jeunes dans les Parlements » a été présentée par le Directeur des services législatifs de l’Assemblée nationale, Isaac Fayomi.

M.M

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE