Campagne électorale pour le second tour de l’élection présidentielle: Calme plat à...

Campagne électorale pour le second tour de l’élection présidentielle: Calme plat à Bohicon et Abomey

0
PARTAGER

Après la proclamation des résultats du premier tour du scrutin présidentiel qui mettent en tête les candidats Lionel Zinsou et Patrice Talon, la campagne électorale pour le second tour est officiellement lancée sur toute l’étendue du territoire. Mais dans les villes de Bohicon et d’Abomey au centre du Bénin, c’est encore le calme plat.

Deux jours après l’ouverture officielle de la campagne pour le second tour du scrutin prévu pour le dimanche prochain, c’est encore le calme apparent à Abomey et Bohicon même si, depuis mardi 15 mars, de rares affiches des deux candidats ont commencé par être dépliées à certains de leurs points névralgiques. A quatre jours du scrutin, la fièvre politique ne monte pas encore dans le département du Zou. A Abomey, de Bohicon, Avogbanna, Za-kpota et Zogbodomey, c’est encore le calme d’avant certainement la tempête qui viendra à coup sûr au dernier jour.

D’Abomey à Bohicon, seules quelques rares banderoles et posters des candidats annoncent la campagne électorale pour le second tour. Les états-majors de campagne des deux candidats dans ces deux villes ne sont pas encore en alerte. Ils sont quasiment invisibles sur le terrain. En tout cas, ce n’est pas la fièvre d’il y a quelques jours.
Comptant encore sur les effets induits de la campagne du premier tour, les équipes des deux candidats ne semblent en tout cas mobilisées outre mesure. Les sièges de campagne de ces deux candidats qui refoulaient du monde il y a quelques jours, sont encore déserts. On y retrouve désormais qu’un ou deux agents en position pour la permanence ou la sécurité des lieux.
Pas de rassemblement politique, pas de caravanes politiques; en un mot, pas d’actions visibles sur le terrain. On se croirait encore loin de la date buttoir de dimanche 20 mars prochain.

Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE