Campagne électorale dans le Zou:Patrice Talon a soulevé les montagnes

Campagne électorale dans le Zou:Patrice Talon a soulevé les montagnes

0
PARTAGER

Après le Nord et les Collines, Patrice Talon, le candidat de la rupture était dans le Zou. Au cours de son périple qu’il a effectué les 26 et 27 février dernier dans le centre-Bénin, il a soulevé la foule et déjoué les calculs politiques.

« Pour qui allons-nous voter le 06 mars prochain ? Patrice Talon ». Tel est le refrain que fredonnaient toutes les bouches. Les femmes, les jeunes, les sages et même les enfants chantaient en chœur ce bout de phrase comme si c’était une incantation. Animée par un désir ardent de voir le candidat, la population qui est massivement sortie ne s’est pas fatiguée de la longue attente. Malgré la chaleur et le temps avancé, elle est restée imperturbable pour écouter le message de Patrice Talon. De Zakpota à Zogbodomey en passant par les neuf Communes du Zou, une foule immense et compacte est venue à la rencontre de l’homme d’affaires. A chaque étape du périple, le concepteur de « Le Nouveau départ » a séduit les citoyens par son élégance, son verbe facile et sa capacité à convaincre l’électorat. Pondéré dans son langage, il s’est exprimé dans le patois du milieu pour atteindre sa cible et mieux se faire comprendre. Concis et précis dans son discours, Patrice Talon a expliqué à ses parents du Zou les raisons qui l’ont contraint à l’exil. « Le régime en place, avait voulu à l’époque que je l’accompagne dans son projet de révision de la Constitution. Je m’y étais opposé parce que j’avais vite aperçu le danger. C’est ce refus qui m’a coûté tous les problèmes que vous connaissez », a-t-il certifié. Justifiant son ambition politique, il a indiqué que son pays est en agonie. Etant donc le bon médecin, il propose une thérapie de choc pour guérir le Bénin qui, actuellement, est gravement malade. Avec son projet de société intitulé « Le nouveau départ », il compte donner un nouveau souffle à son pays d’origine en vue de permettre à ses parents de s’épanouir. Pour y arriver, il sollicite les suffrages de la population du Zou, histoire de lui donner les moyens de ses ambitions. Le peuple qui ne lui avait pas marchandé son soutien depuis qu’il était en exil, a encore l’opportunité de le propulser au pouvoir le 06 avril prochain.

Zéphirin Toasségnitché
(Br Zou-Collines)

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE