Campagne de la présidentielle 2016 dans le Nord : Patrice Talon a...

Campagne de la présidentielle 2016 dans le Nord : Patrice Talon a désormais la main mise sur Tanguiéta, Materi, Cobly… (Toute la communauté agricole le plébiscite)

0
PARTAGER

Le candidat Patrice Talon et son équipe très actifs, se rapprochent de plus en plus des populations du septentrion. Accueillis successivement comme le Père Pontife, le mardi 23 février par les habitants de Tanguiéta, Materi, Cobly, Natitingou, Djougou et le mercredi 24 février 2016 par ceux de Nikki, Pèrèrè, N’Dali et Parakou ; la victoire est garantie à Patrice Talon, à en croire les populations, quelques soient les intimidations que d’autres candidats auraient faites.
Patrice Talon ratisse large dans le Nord. Les fortes mobilisations des populations, non seulement pour connaître l’homme, mais surtout lui prouver leur soutien indéfectible et sans faille, informent plus d’un. En effet, c’est une occasion d’expression de joie pour les habitants de voir l’homme car, estiment-ils, ils l’ont tant recherché depuis qu’il était en exil. A Materi, il est surnommé «l’oiseau rare» dont le représentant des populations, Clément Datonga reconnaît le mérite. Pour ce dernier, le candidat a beaucoup fait pour les personnes à travers ses actions dans le domaine agricole. « C’est grâce à lui que plusieurs agriculteurs à Materi ont des maisons bâties en dur», reconnaît-il. En outre, le coordonnateur de campagne à Cobly, Jérôme N’Ouémou souligne que le candidat est un digne fils du Bénin qui maîtrise les freins réels du développement de ce pays. «Depuis que votre nom a été donné aux populations de Boukombé comme le candidat unique, elles ont manifesté la folle envie de vous écouter sur votre vision », notifie le représentant des habitants, Noël Koumba Koussey. Proposant des solutions adéquates aux problèmes qui minent l’agriculture, Patrice Talon s’engage à relancer le secteur agricole avec les moyens propres de l’Etat. Une fois au pouvoir, il estime aborder en premier l’élevage, l’électricité, l’éducation pour le bonheur des populations. Parmi tous les candidats en lice, Patrice Talon est le seul ayant côtoyé les agriculteurs pendant plusieurs décennies ; car selon ses propres explications, il est le frère, le mari ou le père des producteurs agricoles. Il soutient que s’il ne parle pas leurs langues, c’est qu’il ‘’paraît un peu têtu’’. «Vous êtes sur votre terre », déclare le représentant des producteurs de Matéri, Aristide Sambieni. Par ailleurs, l’exil de Patrice Talon aurait créé d’énormes difficultés aux agriculteurs. « L’absence de Patrice Talon a provoqué l’exode de nos jeunes, car l’agriculture n’est plus productive», fait reconnaître Jérôme N’Ouémou. A en croire le président du comité d’organisation á Tanguiéta, Moussa Lassissi, le candidat est incontournable dans cette commune comme Antoine Dayori. Il faut noter que chacune des rencontres eues avec le candidat, a connu une mobilisation inédite soutenue par les politiciens influents ; notamment Sacca Lafia, Antoine Dayori, Sina Bio Gounou et autres élus locaux.
Quand le projet de société prend corps avec les difficultés des populations
Patrice Talon est seul dans le viseur des producteurs agricoles. Pour eux, c’est lui qui peut renaître l’espoir tant perdu ces dernières années au niveau du secteur agricole. Conscient de cela, le candidat explique que l’économie du Bénin est essentiellement reposée sur l’agriculture. Donc si le pays va mal, c’est elle qui en est la cause. Il s’engage alors à relever conjointement le défi avec les producteurs. Du côté des jeunes, la vision du candidat peut combler leurs attentes, car pour eux les concours frauduleux, le régionalisme, la mauvaise gouvernance n’auront droit de cité. Considérant la grille du projet de société du candidat, Mathias Batadona Natta représentant les jeunes de Boukombé explique qu’il prend en compte, avec une certaine finesse toutes les couches sociales
Un soutien impliquant une victoire certaine
Les habitants agriculteurs mêmes s’engagent à battre la campagne pour Patrice Talon. « C’est un défi que nous allons relever pour la victoire du 6 mars 2016 », dit Aristide Sambieni. Ayant été trahies, la représentante des femmes à Bokoumbé, Tempa N’Tcha dit qu’elles sont toutes engagées pour la victoire du candidat du «Nouveau Départ». Antoine Dayori, de son côté, rassure le candidat d’une victoire écrasante à Tanguiéta. «Patrice Talon a les capacités intellectuelles et des forces politiques autour de lui pour gagner les élections», souligne-t-il. Mais il éprouve une inquiétude selon laquelle les voix électorales sont souvent tripatouillées dans la commune. Toutefois, le député Antoine Dayori s’engage à prendre les dispositions nécessaires pour sécuriser les urnes des bureaux de vote jusqu’à la destination. Soulignons pour finir que les escales imprévues ont été faites à cause des populations qui ont eu de folle envie de dire au candidat qu’elles sont dans sa barque.

Joseph-Martin Hounkpè

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE