Campagne cotonnière 2016-2017 : Talon réalise une économie de plus de 40...

Campagne cotonnière 2016-2017 : Talon réalise une économie de plus de 40 milliards aux contribuables béninois

0
PARTAGER

C’est réussi ! Le gouvernement du Président Talon vient de régler la question des subventions dans la filière de l’or blanc. Pour la campagne cotonnière 2016-2017, il a eu le génie de convaincre les égreneurs de prendre en charge les fonctions critiques qui étaient payées par le régime défunt. Une bonne mesure certainement pour réussir le miracle économique.
Le bruit ne fait pas du bien. Autant, le bien ne fait pas du bruit ! Le gouvernement de la Rupture s’est tout aussi confiné dans ce registre au point où, ses récentes rencontres avec les producteurs et autres acteurs du secteur de l’or blanc, ont abouti à un succès. Tenez-vous bien ! Ce sont plus de quarante milliards de Fcfa qu’il a réussi à faire économiser au Trésor public béninois. En effet, c’est après maintes négociations que le Chef de l’Etat et son staff gouvernemental ont abouti à ce résultat. N’étant pas l’intrus qui connaît la maison, le Président de la république y a pesé de toute son expertise pour expliquer aux acteurs de la filière, le bien-fondé de cette mesure. En réalité, ce sont plus de 141 milliards de Fca, dont près de 101 milliards au cours des deux dernières campagnes cotonnières que le gouvernement défunt a injectés au compte des subventions accordées aux égreneurs. Dans ce schéma, pour la campagne 2016-2017 de l’or blanc, sur une prévision de 350.000 tonnes, ce sont plus de quarante milliards de francs qui vont devoir être apportés aux acteurs de la filière. Ceci dans la mesure où, le gouvernement défunt qui a déjà fixé aux producteurs l’achat du coton graine à 260F/kg, alors que sur le marché international, ceci leur est vendu à 205F/Kg, le gap à ce niveau que devra combler l’Etat aux producteurs pour la campagne en cours tourne autour de 19,5 milliards de Fcfa. Mieux, le coût de revient des engrais étant estimé pour les fournisseurs à 371F/Kg, l’Etat défunt, pour aider les producteurs, a fixé le prix de session à 240F/kg. D’où un gap de plus de 9 milliards de Cfa pour la campagne cotonnière qu’il faudra dégager des caisses publiques, pour le compte de la subvention de l’Etat à la filière.
Le miracle aura lieu
Pour beaucoup de béninois, lorsque le Chef de l’Etat affirme tout confiant qu’il réussira le miracle, les raisons commencent à être perçues. Sans micro ni caméra, il sait où il faut taper pour obtenir le résultat. C’est d’ailleurs ce sens d’anticipation qui l’a amené à échanger sans faux-fuyant avec les acteurs de la filière sur les réalités actuelles des finances publiques. Pour lui, l’Etat doit jouer son rôle régalien. Et dans le secteur du coton notamment, le président Patrice Talon a évoqué la réparation des pistes, la recherche dans le secteur et tout ce qui entoure la filière. A ce niveau dira-t-il, ce sont encore plus de 5,2 milliards de Fcfa qui seront déboursés par le Trésor public. A cela s’ajoute enfin, la subvention pour l’achat de coton graine, soit 6,650 milliards de Fcfa. Au demeurant, c’est à l’unisson que les acteurs de la filière ont reconnu qu’ils n’auraient rien à perdre en prenant en charge les fonctions critiques qui étaient payées par le gouvernement. Une manière pour eux de contribuer à mettre au point les réformes dans le secteur et, à réaliser le miracle auquel s’attendent les citoyens.

Junior Fatongninougbo

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE