Brouille autour de la nomination des coordonnateurs d’arrondissement : Les magistrats évitent...

Brouille autour de la nomination des coordonnateurs d’arrondissement : Les magistrats évitent un bras de fer inutile

0
PARTAGER

Il n’y aura pas de guerre entre les magistrats et la Commission électorale nationale autonome (Cena). A la suite de la décision de la Cour rejetant la demande d’annulation des nominations des coordonnateurs d’arrondissement, les magistrats ont choisi de ne pas résister. Ils ont encaissé le coup et refusent ainsi de porter toute responsabilité dans la paralysie qui pourrait frapper le processus électoral.

L’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) ne fera rien pour perturber l’organisation du scrutin du 06 mars prochain. Dans un communiqué rendu public hier, le Bureau exécutif de l’Unamab a souligné avoir pris connaissance de la décision Ep 16-21 de la Cour Constitutionnelle du 1er mars 2016. Une décision par laquelle la Cour constitutionnelle a rejeté la demande d’annulation de la nomination des coordonnateurs d’arrondissement par la Cena. Pour la Cour, toute annulation conduirait à la violation de la Constitution. Dans le même communiqué, le Be/Unamab a renoncé à sa menace, celle de d’appeler ses membres à se retirer des coordinations d’arrondissement. Un communiqué que plusieurs observateurs ont salué. La décision des magistrats les éloigne d’un bras de fer futile avec la Cena dans un processus électoral déjà fait de nombreux dysfonctionnements. Malgré les irrégularités évidentes soulevées par l’Unamab, elle a dû se plier à la décision de la Haute juridiction. Elle entend sans doute jouer toute sa partition afin de ne pas en rajouter aux nombreuses difficultés auxquelles est confrontée la Cena. Elle n’entend point servir de bouc émissaire. Les magistrats ont ainsi décidé d’aider le président Emmanuel Tiando et toute son équipe d’assumer toutes leurs responsabilités. Ce choix qui est à bien des égards conséquent, aura permis de colmater les brèches et de concentrer les efforts sur l’essentiel à faire pour réussir un processus électoral décrié.

A.S.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE