Boni Yayi : « La démocratie n’est pas du vent. »

Boni Yayi : « La démocratie n’est pas du vent. »

8
PARTAGER

En mission d’observation en Guinée-Équatoriale pour le compte de l’Union Africaine dans le cadre de l’élection présidentielle, l’ancien président du Benin Boni Yayi a exprimé son point de vue sur la limitation constitutionnelle du mandat présidentiel et de l’alternance politique lors d’une interview accordé à nos confrères de Afrique Connection. Pour l’ancien chef d’État qui a semblé fustiger les principes forts de la démocratie que sont la limitation du mandat et l’alternance politique, toute démocratie qui ne renforce pas la sécurité humaine du peuple est un véritable poison pour le peuple.

En effet, Boni Yayi ne voit pas d’un mauvais œil l’attitude de certains chef d’État de modifier la constitution pour se maintenir au pouvoir. « La limitation des pouvoirs peut faire l’objet de révision. Donc ne nous trompons pas. Si un pays a mené de manière consensuelle, de manière démocratique – et j’en connais qui ont fait ça – avant d’ouvrir l’opportunité de retoucher la constitution, je pense que ça fait partie de l’esprit de la démocratie. » a-t-il expliqué au micro de Thierno Diallo, l’envoyé spécial de Afrique Connection à Malabo.

Selon Boni Yayi, si un président peut faire mieux, qu’on le laisse le soin. Si le peuple dit qu’il est efficace pour nous aujourd’hui … (il ne termine pas sa phrase – ndlr). « Parce que la démocratie ce n’est pas du vent. La démocratie doit pouvoir nourrir, soigner, alimenter la question de l’élimination de la pauvreté. Si elle s’inscrit dans cette perspective, il appartient au peuple de décider. » a-t-il ajouté.

L’alternance peut aussi paraître, poursuit-il, comme un mécanisme qui vient détruire les acquis lorsque le président est à l’écoute du peuple, et que le peuple estime que ce président-là doit continuer. Parce qu’en son temps le peuple continue de se nourrir, de s’habiller, de s’éduquer, se soigner. Prenons le cas de l’Allemagne. Peut-être que ma sœur Merkel va postuler pour un quatrième mandat. Avant elle, il y a Kohl qui a fait quatre ou cinq mandats. Est-ce qu’on a dit que la démocratie allemande ne marche pas ? Je ne pense pas.

« Donc, je pense qu’il y a un débat que nous devons faire en matière de limitation des mandats. Non pas que je regrette. J’ai fait ce que la constitution m’a prescrit. » a estimé Boni Yayi. « Je pense qu’aujourd’hui tous les chefs d’Etat sont conscients de la nécessité de renforcer la sécurité humaine pour leur peuple. Parce qu’une démocratie qui ne nourrit pas, qui n’assure pas la stabilité, ne garantit pas la paix, la sécurité, qui bafoue la bonne gouvernance c’est-à-dire qui fait la prime à l’impunité, à la corruption…cette démocratie est véritablement un poison pour le peuple. » a-t-il conclu.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

8 COMMENTAIRES

  1. il n,a jamais t sincre ce monsieur. il a bien voulu rviser la constitution au Benin mais le peuple jaloux de sa constitution et trs vigilant a su l’en empcher. c’est a son grand regret et par ricochet il a voulu nous imposer un soit disant daufin pour couvrir ses multiples crimes et le peuple a encore dit son vto.

  2. Yayi sait-il vritablement de ce qu’il parle? Cette logique d’incohence truffe de contradiction ne fait que nous dshonorer. Qu’il se calme pour voir son vainqueur chou d’abord avant de s’exalter. Plaise Dieu qu’il se calme enfin. Sinon, peut-tre qu’il faudra l’y contraindre! Certainement!….

  3. Il ne s’appartient plus; ce Mr car il ne s’y attendait pas un seul instant. Il a mal connu les Bninois. Il continue tout de mme enliser le pays dans la boue comme il en a fait pendant une dcnie en cherchant manipuler son successeur. c’est le peuple bninois qui est fatigu de lui. Il compare l’ Allemagne au Bnin; est-ce-que c’est rflchi. Il vient de se rendre compte que la dmocratie bninoise n’a t, n’est et ne sera jamais celle  »Nescaf » dont il parlait. Bninois; prenons-nous au srieux pour l’avenir de notre pays car ces financiers mauvais gestionnaires sont nombreux. Merci

  4. l’ideal, serait qu’il s’efface de la scne internationale mme car il risque d’taler son incohrence habituelle sur la scne internationale

  5. je poursuis dans la mme logique que mes frres. En tout cas ce mr petit m fuir la honte du bnin pendant 10 interminable anne. mais DIEU merci nous avons vaincu cette fatalit, et pour ce qui ne croyais pas qu’il voulait rvis pour s’terniser au pouvoir il viens de leurs donner la preuve.mais aprs il ne pouvait que dire ce qu’il dire pour aussi flatter obiang qui srement va mourir au pouvoir. pour finir je crois qu’on finiras par lui faire boucler ce yyi le coffret o l’Internet quelques pas, srement il n’est plus normal.

  6. pour CE qui ont cru son histoire de BIBLE offert, de rconciliation de cte d’Ivoire et voil une autre boutade.ce mr ne changera jamais. comme cet adage ivoirien le lion perdue sa couronne mais sa dmarche n’a pas chang. donc c’est le peuple qui va l’y contraint maintenant.

LAISSER UN COMMENTAIRE