Bon déroulement du 1er tour de l’élection présidentielle : les lauriers du...

Bon déroulement du 1er tour de l’élection présidentielle : les lauriers du Médiateur de la République au peuple béninois

0
PARTAGER

Le médiateur de la République a donné mercredi 9 mars ses appréciations sur le déroulement du 1er tour du scrutin présidentiel du dimanche 6 mars dernier. Joseph Gnonlonfoun rend hommage à tout le peuple béninois pour la bonne tenue du vote et l’invite à réitérer le même exploit lors du second tour de l’élection présidentielle.

Même s’il n’est pas directement impliqué dans le processus électoral, le Médiateur de la République était aussi au front. Joseph Gnonlonfoun, dans une pro-activité agissante, a délivré une série de messages pour en appeler à une période électorale et post-électorale apaisée et festive. Il se dit aujourd’hui très satisfait des conditions dans lesquelles s’est tenu le dimanche 6 mars dernier, le premier tour du scrutin présidentiel. « Mes impressions sur le déroulement du premier tour du scrutin présidentiel du 6 mars dernier sont extrêmement bonnes. Je me suis rendu compte que notre pays améliore sa pratique électorale au fur et à mesure que nos acteurs politiques et nos organes chargés des élections déroulent les dispositions du Code électoral », apprécie Joseph Gnonlonfoun. Selon lui, cette ambition de mieux faire montre que le Béninois n’est pas idiot. Il met à profit l’expérience et les enseignements du passé pour avancer. «J’ai constaté que les choses n’ont pas été parfaites. Mais elles ont été bien; la perfection n’étant d’ailleurs pas de ce monde», ajoute le Médiateur de la République avant de noter qu’il y a eu plus de peur que de mal. Car, à l’en croire, personne ne pouvait imaginer que le scrutin allait bien se dérouler. Tout le monde pensait que la campagne électorale et le premier tour du scrutin allaient se terminer dans la bagarre. Mais il n’en a été rien à l’arrivée.

Joseph Gnonlonfoun estime que les messages d’appel à la paix des uns et des autres et même de son institution le Médiateur de la République qui a délivré trois messages pendant la période pour demander aux électeurs et aux candidats d’éviter des attaques, et à la presse de ne pas retransmettre tout ce qu’elle entend ou vu lors des meetings électoraux, ont certainement contribué à quelque chose. « Je remercie les acteurs des médias d’avoir été à la hauteur de la mission. Je les remercie d’être restés fidèles à eux-mêmes. Je n’oublie pas les acteurs politiques, ceux qui ont organisé les élections notamment la Céna, puis la Cour constitutionnelle qui a déployé sur le terrain des milliers d’observateurs pour constater le déroulement du scrutin», souligne le médiateur de la République. Joseph Gnonlonfoun n’oublie pas non plus les observateurs internationaux qui sont venus voir comment s’est déroulé le vote. Mais pour lui, l’essentiel n’est pas encore dit. Il pense que c’est la première partie qui vient d’être terminée. Comme dans un match de football, il reste la seconde mi-temps qu’il souhaite aussi calme, joyeuse et festive. «Ce que nous voulons c’est la paix pour le Bénin pour que nous ayons une démocratie qui fasse appel à l‘homme qui veut progresser. Nous voulons un président qui permettra au Bénin de prendre de l’envol pour avancer dans la régularité pour une prospérité partagée. C’est cela qui est le plus important », soutient le Médiateur de la République. « Quel que soit le candidat qui sera élu à l’issue du second tour, je lui souhaite bravo et bon vent par anticipation. Je souhaite qu’il continue dans le sens de la paix pour notre pays et d’une démocratie apaisée, gage de développement. Car, nous avons besoin de nous en sortir. Et ce n’est pas l’extérieur qui viendra nous tirer d’affaire de notre situation de sous-développement », conclut le Médiateur de la République.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE