Accueil Politique

Bilan de la grève des travailleurs de la plateforme portuaire: un directeur limogé pour absence au poste

1
PARTAGER

La grève des travailleurs de la plateforme portuaire des 14 et 15 Juin dernier a coûté le poste d’un directeur technique du Port Autonome de Cotonou. En effet, lors de la descente du ministre des infrastructures et du transport, Hervé Hêhomey  sur la plateforme portuaire pour s’enquérir de l’effectivité des mouvements d’humeur annoncés par les travailleurs, le ministre Hervé Hêhomey a eu à relever de ses fonctions un directeur technique.

Selon les explications fournies par le ministre des infrastructures et du transport devant micros et cameras, le directeur qui a été relevé de ses fonctions étaient absents au poste au moment de la descente du ministre pour vérifier si les travailleurs étaient au poste.

« …Nous ne sommes pas contre les discussions, mais personne ne peut empêcher le gouvernement de faire ses réformes. J’ai relevé un directeur qui n’était pas au poste et je l’ai immédiatement remplacé… » avait annoncé le ministre devant les travailleurs présents au poste sans nommer le nom du directeur relevé de ses fonctions.

De nos investigations, il ressort que le directeur relevé par le ministre Hervé Hêhomey est le directeur technique Philippe Aboumon, neveu de l’ancien président de la République, le président Thomas Boni Yayi.

Précisons que le mouvement d’humeur des travailleurs de la plateforme portuaire vise:

  • Le retrait pur et simple de l’avis d’appel à candidature APPC N°0825/PRMP/MIT/S-PRPM pour le recrutement d’un mandataire pour le port de Cotonou;
  • L’annulation pure et simple de toutes les procédures tendant à la privatisation du Port Autonome de Cotonou,
  • La reprise immédiate de toutes les opérations d’empotage et de dépotage par la SOBEMAP sur son parc à l’instar de Bénin Terminal,
  • L’annulation sans délai des arrêtés signés non ventilés par le ministère des infrastructures et des transports portant octroi d’agrément de manutention aux sociétés  ATRAL et PIK NET WORK au port de Cotonou,
  • Le retour du BESC au conseil National des Chargeurs du Bénin (CNCB) afin d’assurer l’équilibre d’exploitation de l’entreprise,
  • La suspension immédiate des réformes du secteur portuaire qui mettent en péril l’économie et l’emploi des travailleurs,
  • L’association du collectif des syndicats de la plateforme portuaire à toutes les décisions concernant la vie de leur unité de production,
  • Le rétablissement du comité ad’hoc chargé des travaux préparatoires au changement du mode de gestion des activités aéronautique national du Bénin.

 

Bilan de la grève des travailleurs de la plateforme portuaire: un directeur limogé pour absence au poste


Source : Beninwebtv

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here