Bien que réaffirmant son soutien à Ajavon : Séverin Adjovi a son...

Bien que réaffirmant son soutien à Ajavon : Séverin Adjovi a son « plan B »

0
PARTAGER

Beaucoup de frayeur dans le camp du candidat Sébastien Germain Ajavon quand l’information sur le départ de Séverin Adjovi s’est répandue dans l’opinion. Mais plus de peur que de mal, mardi 23 février 2016, le maire de Ouidah, par une déclaration officielle, a réaffirmé son appartenance à la vague bleue. Seulement, à bien analyser, on se rend compte que l’autorité communale à un plan B.

Séverin Adjovi est-il dans la vague bleue, un pied dedans, un pied dehors ? La question mérite d’être posée quand on décrypte bien le discours de l’homme quand il a réaffirmé sa fidélité à l’opérateur économique Sébastien Ajavon, dans la course pour la présidentielle du 6 mars prochain. En effet, pour taire les rumeurs et remettre les pendules à l’heure, le maire de la ville de Ouidah a déclaré que son candidat et celui du parti Rdl-Vivoten dont il est le président, reste et demeure Sébastien Ajavon. «…C’est un nom que j’ai amené à Ouidah depuis octobre 2015. Ce nom est déjà dans toutes les contrées, villages, quartiers… », a-t-il ajouté par la suite avant de certifier que c’est le cheval gagnant. Si les propos de Séverin Adjovi se limitaient là, on pouvait dire « No comment ». Mais « le soutien » à Sébastien Ajavon poursuit : « Lorsqu’en 2015 aux élections communales et municipales, nous avons déclaré que Ouidah sera avec le prochain président de la République du Bénin, c’était non seulement un engagement, mais un pacte. Je pense que la prophétie est en train d’être réalisée. Sans être divin, ni devin, le prochain président de la République de 2016 sera un originaire de Ouidah. Naturellement Lionel Zinsou, Pascal Irenée Koupaki, Patrice Talon et Sébastien Ajavon, sans exclure tous les autres candidats qui ont leur chance. Avec ce quarté, le pari sera gagné… » (Extrait de Nouvelle Expression N° 1734 du Mercredi 24 février 2016, Page 4). Sébastien Germain Ajavon, originaire de Ouidah, nous n’allons pas nous lancer dans la recherche de l’origine d’un candidat. Ce qui est clair, le patron de Comon-Cajaf est Béninois. Ne nous attardons pas non plus sur l’ordre dans lequel le maire a cité ses « chevaux gagnants », même s’il va placer le supposé favori plus loin. Peu importe. Dans l’ordre ou le désordre, Ouidah va rafler la mise du Pari mutuel urbain « Pmu » du 6 mars 2016. Mais c’est justement à ce niveau qu’on peut s’interroger sur la sincérité de l’engagement de l’édile de la commune de Ouidah aux côtés du magnat de la volaille congelée. En effet, si on suit bien la logique de Séverin Adjovi, au cas où Ajavon perdrait, Ouidah tournera rapidement casaque pour être avec « son autre fils » qui serait élu (soit Zinsou, Koupaki, Talon ou celui qui aura la chance parmi le reste, mais natif de la cité des Kpassè). La ville ne fera plus donc l’Opposition. Eu égard à cette déclaration, doit-on affirmer que Séverin Adjovi est de corps avec Sebastien Ajavon et absent d’esprit ? De toutes les façons, le maire de la ville de Ouidah a déjà anticipé en se trouvant d’autres béquilles, si éventuellement le schéma tant souhaité ne se réalisait pas.

Jacques A. BOCO

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE