Bénin/Retouches à la Constitution : Talon s’efforce de coller à ses propres...

Bénin/Retouches à la Constitution : Talon s’efforce de coller à ses propres principes

3
PARTAGER

Le président béninois, Patrice Talon, a exprimé son intention de procéder à une «révision» de la Constitution, une opération qu’il compte mener après avoir recueilli l’avis de ses compatriotes par voie référendaire.

Ces réformes, d’après le chef d’Etat béninois, ont pour objectif ultime de lutter contre la pauvreté et le sous-développement, en tenant compte des potentialités, des talents et compétences ainsi que des ressources disponibles du pays, a-t-il expliqué dans un message à la Nation, dimanche soir à la veille du 1er Août, fête de l’indépendance du Bénin.

Patrice Talon a donc promis d’engager «sous peu le processus de révision constitutionnelle», soulignant qu’il allait en prélude recueillir sous forme d’une «consultation référendaire» l’appréciation de l’ensemble du peuple béninois sur les choix à opérer, avant de saisir le Parlement.

«Je pense qu’il nous faut impérativement réformer notre modèle politique tel qu’il est issu de l’historique Conférence nationale de février 1990 par le rétablissement d’un équilibre constructif entre les institutions constitutionnelles, le renforcement de l’indépendance de la justice, la lutte contre l’impunité, la réforme de notre système partisan et la stabilité du Code électoral», a cité le chef de l’Etat béninois.

La réforme, dit-il, vise le rétablissement d’un équilibre constructif entre les institutions constitutionnelles, le renforcement de l’indépendance de la justice, la lutte contre l’impunité, la réforme du système des partis et la stabilité du Code électoral.

«J’y ai beaucoup travaillé depuis mon investiture avec les membres de mon Gouvernement et, sur la base des propositions qui m’ont été faites par la Commission Technique que j’ai chargée des réformes politiques et institutionnelles, j’engagerai sous peu le processus de révision de notre Constitution», a encore promis M. Talon.

VIGNIKPO AKPENE & G. SAMIR

aCotonou

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

  1. Avec ce budget 2016 actualisé, a t -on tenu cyompte des retraités des autres ministères en ce qui concerne l’application de la grille indiciaire de 2011? Benjamin A. 0014st

  2. que le chef de l’État et son gouvernement pensent au manque considérablement des enseignants sur le terrain surtout ceux vont encore à la retraite creuse encore le trou. cela ne préoccupe guère l’opinion publique surtout ceux qui se dit syndicats et le ministre de l’éducation primaire et la maternelle

LAISSER UN COMMENTAIRE