Bénin/présidentielle : Boni Yayi salue l’alternance démocratique observée au sommet de l’Etat

Bénin/présidentielle : Boni Yayi salue l’alternance démocratique observée au sommet de l’Etat

0
PARTAGER

Cotonou – Le président béninois sortant Boni Yayi a salué dimanche à Cotonou, la capitale économique béninoise, l’alternance démocratique observée au sommet de l’Etat.

« Avec mon départ de la tête de notre pays, le Bénin, à la fin de mes deux quinquennats, notre jeune démocratie fait un pas de plus et se trouve propulser au rang des grandes démocraties de cette planète. Alors mes chers compatriotes, je vous laisse la République, je vous laisse le Bénin, ses institutions, je vous laisse l’unité nationale », a-t-il déclaré.

S’exprimant à l’issue de son vote pour le compte du scrutin présidentiel, Boni Yayi a estimé que durant ses deux mandats constitutionnels qu’il a fait ce qu’il a pu.

« Durant mes dix années au pouvoir, j’ai fait ce que j’ai pu, et je rends grâce à Dieu, le père céleste. Après mon départ du pouvoir, je rendrai dans la vie civile. Je ne vais nulle part. Nous continuons avec nos compatriotes à mener le combat ensemble contre notre ennemie commun, qu’est la pauvreté », a-t-il précisé.

Il a invité les Béninois à faire évoluer le processus démocratique en cours au Bénin.

« Je fais allusion à la Commission électorale nationale autonome (CENA, structure en charge de l’organisation des élections au Bénin), leur responsabilité est lourde, mais je leur demande tout simplement de ne pas entrer en complicité avec les candidats indélicats, habitués à un manque d’éthique et de moral, qui font circuler les bulletins pré-estampillés ou qui manipulent nos concitoyens à ne pas respecter la volonté de ce peuple à travers les mécanismes de fraudes », a-t-il dit.

Depuis dimanche matin, plus de 4,7 millions d’électeurs béninois, répartis dans 13.664 postes de vote à travers 7.964 centres de vote, votent dans le calme et la sérénité pour élire le successeur du président sortant Boni Yayi, dont le deuxième et dernier mandat prendra fin le 6 avril 2016.

Parmi les 33 candidats en lice, cinq sont considérés comme favoris: Abdoulaye Bio Tchané, ancien président de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD); Patrice Talon, homme d’affaires béninois qui a fait fortune dans la filière d’intrants agricoles et de l’égrenage du coton; Sébastien Germain Ajavon, président du Conseil national du patronat; l’ex-Premier ministre Makandjou Pascal Irénée Koupaki; le Premier ministre Lionel Zinsou, dauphin du président béninois Boni Yayi.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE