Bénin : Voici les 08 points essentiels du conseil des ministres de...

Bénin : Voici les 08 points essentiels du conseil des ministres de ce 18 mai.

0
PARTAGER

Le conseil des ministres s’est réuni ce mercredi 18 mai 2016 en présence du Chef de l’État, Chef du gouvernement. Il en ressort de ce conseil des ministres, 08 points essentiels dont voici la substance telles rapportées par Pascal Irenée Koupaki, le ministre d’état, secrétaire de la présidence.

1- Secteur de la santé

Le ministre de la santé a présenté un rapport sur la situation des ressources humaines du secteur de la santé. Il ressort de ce rapport que l’effectif de  personnel du secteur de la santé s’élève à 14 587 agents répartis en trois catégories : le personnel médical avec 582 agents, le personnel paramédical avec 9 872 agents et le personnel administratif avec 4133 agents

Dans ce rapport qui a été fait par le ministre de la santé, il ressort une insuffisance de personnel qualifié et une absence de mécanisme de maintient des agents au poste dans les zones reculées. Le conseil des ministres a donc instruit le ministre de la santé de faire un point global qui intègre l’état des équipements dans les hôpitaux et les centres de santé, l’état des infrastructures existants et inachevés. Il a par ailleurs instruit le ministre de l’économie et des finances de prendre en compte les besoins urgents en personnel qualifiés dans les prévisions du budget programme 2017- 2019.

2- Organisations Internationales

Deux rencontres internationales sont autorisées :

  • la 5eme conférence annuelle de l’alliance bordel’est du 08 au 20 mai 2016
  • les 17ème journées scientifiques annuelles de la société ouest africaine de Chimie du 02 au 05 aout 2016

Par ailleurs, le conseil a autorisé la participation de notre pays a la rencontre de haut niveau qui se tiendra en Turquie du 27 au 29 mai 2016 pour faire un examen approfondi à mi parcours de la mise en oeuvre du programme d’action d’Istanbul en faveur des pays les moins avancé pour la décennie 2011-2020.

3- La stratégie de communication du gouvernement

Pour des besoins d’efficacité, de cohérence dans l’action publique et dans la stratégie de la communication du gouvernement, et après avoir fait l’état des lieux, le conseil des ministres a décidé de mettre en place à la présidence de la République, une direction de la communication pour gérer la promotion de l’action publique  à la fois de la présidence de la république, des ministères et des organismes et établissements publics. Cette direction de la communication doit planifier, réaliser et assurer la qualité et la cohérence de toutes les opérations de communication à travers les trois grands pôles que vous connaissez bien à savoir la communication institutionnelle, la communication par la presse et la veille et l’analyse de l’information sur les dites actions.

4-  Aéronef présidentiel

Le ministre des infrastructures et des transport a présenté du rapport d’inspection de l’aéronef présidentiel, inspection de navigabilité qui a été effectué le 11 mai 2016 par une équipe conjointe de l’agence nationale de l’aviation civile et des spécialistes de nos forces aériennes en présence du représentant et de l’équipe technique du propriétaire de l’aéronef. A l’issue de l’examen de ce rapport d’inspection, et au vue des constats qui ont été relevé, le conseil des ministres des ministres a décidé de renoncer à cette acquisition.

5- La situation sécuritaire dans notre pays.

Cette situation sécuritaire a été présentée par le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique et le ministre chargé de la défense nationale. Le conseil a décidé récemment de lever les postes de contrôle et de sécurité sur l’ensemble du territoire national. Il se fait qu’on commence a constater une recrudescence progressive des actes de braquage dans plusieurs localité de notre pays. Des forces de défense et de sécurité ont été instruites par le conseil des ministre pour faire face à cette situation. Un plan spécial de sécurisation des axes routiers et localité vient ainsi d’être élaboré et ce plan sera déployé dès ce soir. Des besoins en homme et en matériel seront pris en charge par le budget national

6- Mise en oeuvre du projet de société du chef de l’état.

le conseil des ministres s’est penché sur le secteur touristique et culturel de notre pays et sa contribution à la création de richesse ainsi qu’à l’emploi. La contribution de ce secteur au produit intérieur brut n’est que de 2,7% chez nous contre 6% dans un autre pays de l’UEOMOA et contre une moyenne de 9% au plan africain. Parmi les raisons de cette performance modeste, le conseil des ministres en a relever au moins trois : l’absence d’une stratégie pertinente de développement du secteur comme filière économique, une faible valorisation des sites touristiques et l’inexistence d’action de promotion des sites touristiques au plan national et international.

Vous savez que notre pays dispose d’un riche patrimoine culturel artistique, architectural, naturel archéologique favorable au développement d’une industrie touristique et culturelle. Il faut donc valoriser ce patrimoine et en faire un outil majeur de rayonnement international de notre pays. Pour une bonne prise en charge de ce volet structurant du projet de société du chef de l’état, le conseil des ministres a décidé de créer une agence de promotion des patrimoines et du développement du tourisme. Pour y arriver, le conseil des ministres a mis en place un comité de pilotage. La composition de ce comité a été définie et le comité de pilotage est présidé par Mr José Pliya.

7- Vente gré à gré de domaine public.

Le ministre de l’économie et des finances a présenté une communication relative a des ventes de grée a grée effectué sur les domaines privés de l’état au lieu dit Adjomehoutin dans le 12ème arrondissement de Cotonou en face de l’ambassade des États Unis. Ces ventes ont eu lieu en violation du code foncier et immobilier de notre pays. Et en raison de ces violations, le conseil des ministres a décidé de faire annuler les ventes de gré à gré ainsi effectuées et a saisi l’occasion pour instruire le ministre de l’économie et des finances à l’effet de faire un état des lieux complet du domaine privé de l’état et des collectivités territoriales et par ailleurs de réaliser un audit sur les transactions foncières opérées sur le domaine privé de l’état et des collectivités territoriales depuis la date d’entrée en vigueur du code foncier et domanial en 2015.

8- Nominations

Les nominations ont été prononcées par le conseil des ministres sur propositions du Président de la République, sur proposition du ministre délégué à la défense et sur proposition du ministre des infrastructures est des transports.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE