Bénin /Transports : Le tronçon Songhaï-Missereté, le calvaire des usagers

Bénin /Transports : Le tronçon Songhaï-Missereté, le calvaire des usagers

1
PARTAGER

Les usagers du tronçon Songhaï-Missereté dans la ville de Porto-Novo vivent le martyre depuis quelques années sous le regards indifférent des autorités en charge de la ville. Traversée la partie la plus animée de la ville surtout avec le marché Ouando le plus fréquenté de la capitale, cette voie est la Route Nationale N•1 (RN1). Mais l’aspect que cette voie présente ne démontre aucunement son caractère de voir inter-Etats.

Goudron concassé, voie trop rétrécie, absence de double-voie, forte fréquentation, le tout couronné d’un embouteillage monstre pendant les heures de pointe. Il est aussi à signaler le passage, à toute heure, des camions gros porteur, des béliers et des engins lourds contribuant ainsi et davantage à la dégradation de cette seule voie qui travers la ville capitale.

A LIRE AUSSI  Bénin : le président Soglo plaide en faveur des anciens présidents de la république.

Des informations que nous avons reçues, les travaux ne ressortent pas des prérogatives de la mairie mais plutôt du pouvoir central qui, en toute responsabilité, devrait s’occuper de cette voie Inter -Etats. Les projets sous le régime défunt n’ont pas pu aboutir et les démarches des autorités locales et municipales sont restées, jusque-là, sans actions concrètes. Voyant la dégradation très avancée de cette voie, les usagers sont exposés constamment et en permanence aux dangers et les nombreux cas d’accident enregistrés sur cette voie et principalement sur ce tronçon témoignent de la gravité de la situation. Est-ce le sort qui devrait être réservé à la ville capitale administrative du Bénin ?

A LIRE AUSSI  CEDEAO : Marcel de SOUZA installé dans ses fonctions par les chefs d’Etat et de gouvernement.

Une préoccupation majeure quand on sait que nul par ailleurs, un tel supplice n’est infligé à une capitale d’un pays qui est pourtant censée être la vitrine de ce pays. L’équipe du nouveau départ devrait tout mettre en œuvre afin que les vrais attributs d’une capitale administrative soit conférés à Porto-Novo pour son rayonnement et la réfection ou le dedoublonnage de cette voie en est un aspect de son développement. On dit souvent, le développement d’une ville passe par la route du développement . Porto-Novo mérite plus d’infrastructures dans tous les secteurs. Même le comité mise en place pour la réhabilitation de la ville capitale semble avoir son existence que sur papier or Porto-Novo mérite mieux. Nous y reviendrons

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. pour un drame aussi bouleversant que constitue dsormais cette la circulation sur cette artre SONGHA/MISSRT, je trouve que cet article est rducteur et ne rend pas compte efficacement du calvaire des populations de PORTO-NOVO et de ses environs. Toutefois, il a le mrite de lancer le dbat sur une vritable proccupation de transport urbain, que dans un lan collectif, nous passons sous silence. Vivement que le Nouveau ressucite les boniments infrastructurels de la Refondation et les mette au got du jour.

LAISSER UN COMMENTAIRE