Bénin : Suspension de la sortie des élèves douaniers, le Sydob désavoue...

Bénin : Suspension de la sortie des élèves douaniers, le Sydob désavoue Jean-Baptiste Elias.

3
PARTAGER

Sur les ondes de la Radio Nationale, le secrétaire général du syndicat des douanes du Bénin (Sydob), Marcelin Laourou a formellement démentie dans la matinée de ce mardi 12 avril, l’information selon laquelle, la sortie des 502 douaniers serait suspendue par le gouvernement pour des raisons financières. Un démentie qui confond le président du Fond National de lutte contre la corruption (Fonac), Jean-Baptiste Elias qui avait annoncé lors d’une émission sur la radio Soleil FM le dimanche 10 avril dernier, la suspension des élèves douaniers par le gouvernement.

« Il n’y a aucune décision qui nous soit parvenue stipulant que la formation a été suspendue. Ce qui nous est revenu est qu’il a été demandé aux élèves douaniers qui sont en formation à Ouidah d’aller dans leurs familles et de revenir au camp hier dimanche à 18 heures. » a déclaré Marcellin Laourou qui considère les propos du président Fonac comme de fausses rumeurs. A en croire Marcellin Laourou, les élèves douaniers en formation ont bénéficié d’une journée de repos avant la marche fourragère qui consacre leur sortie officielle.

Cependant, le secrétaire général du Sydob n’a pas manqué d’insister sur les irrégularités qui ont entaché le recrutement de ces élèves douaniers. Un recrutement sur fond de polémique qui avait donné lieu à des manifestations de la part du Sydob. « Le mouvement mis en veilleuse à la veille de l’élection présidentielle de mars suite à une intervention du chef de l’Etat de l’époque, pourrait reprendre incessamment si les revendications du Sydob ne sont pas prises en compte. » a conclut Marcellin Laourou. Rappelons que le Sydob avait revendiqué entre autre, l’annulation du concours de recrutement des 502 agents de douanes qu’il a considéré frauduleux et pléthorique pour l’administration douanière.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

  1. le pays a toujours fonctionné sur la base de la corruption et ces 502 candidats sont admis grâce à la corruption je pense que c’etait leur chance. alors annulé ce concours serait injuste. mais heureusement qu’à parti du 06 avril passé ces facilités ne seront encouragées

  2. ne seront plus encouragées par le gouvernement de la rupture. un nouvel vient donc de commencer alors veillez bien laisser ces candidats vivre un peu

LAISSER UN COMMENTAIRE