Accueil Politique

Bénin: Sévérin Adjovi perd son fauteuil de maire de la commune de Ouidah

8
PARTAGER

Le Maire de la commune de Ouidah vient d’être destitué. Adjovi Sévérin est désormais ex Maire de Ouidah. Malgré son absence à la session extraordinaire devant consacrer son vote de défiance actuellement en cours, le Préfet de l’Atlantique Jean Claude Codjia a procédé au lancement des travaux. Seul point à l’ordre du jour, le vote de défiance du Maire Séverin Adjovi a été fait à l’unanimité des conseillers présents. Nous vous y reviendrons.

Bénin: Sévérin Adjovi perd son fauteuil de maire de la commune de Ouidah


Source : Beninwebtv

8 COMMENTAIRES

  1. c’est dommage pour le BENIN quoi. En tout cas chacun a son tour on va comprendre tout un jour a quel jeux vous jouez. Vous aurez la colere de la population un de ces quatre jour. attendez!!!!
    CHARLES ATINGBO DEPUIS POINTE NOIRE

  2. J’ai honte pour mon pays.
    Des gens supposés responsables, pères de famille qui se comportent de manière si basse, voila qui avilit notre pays. C’est eux-même qui ont choisi en toute liberté Monsieur ADJOVI, et, du jour au lendemain complotent pour le destituer en alléguant des raisons fallacieuses, quelles leçons donnent-ils à la génération montante? cela n’est pas leur souci.
    Pour leurs propres intérêts, ils sont prêt à pactiser avec le diable , surtout que le ridicule ne tue pas au Bénin.
    Notre pays va mal.
    La politique est vidée de ses essences que sont l’éthique et le sacrifice de soi pour le peuple. C’est dommage!
    Je suis maternellement de Ouidah et je dois avouer que ces vautours d’hommes politiques me font honte.

  3. Courage à vous cher Maire Sévérin ADJOVI. La nature n’est pas injuste. restez calme et laissez du temps au temps. Ouidah ne vous oubliera jamais, et votre nom est désormais gravé en lettre d’or dans l’histoire de cette ville à laquelle vous êtes très attaché, et pour laquelle vous avez beaucoup d’ambitions.
    Retenez que tout est grâce pour ceux qui mettent leur espoir en Dieu.
    La vie continue.

  4. Ce n’est pas une histoire pour vous ou une surprise. On dit rompre et Adjovi qui aime tant son pays n’est pas quelqu’un pour acheter une seule voix. En bon patron (par exemple) il préfère construire trente (30) villas pour ceux qui ont fait de lui ce qu’il est aujourd’hui et ouvrir le plus grand super marché dans son pays pour améliorer le standing du pays de ses ancêtres et vivre dans sa ville natale même s’il ne peut pas par éthique appeler ses autour d’une baril de sodabi ou d’une cave de vin . . .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here