Bénin : Quand le ministre de l’enseignement maternel remplace son collègue de la...

Bénin : Quand le ministre de l’enseignement maternel remplace son collègue de la santé.

1
PARTAGER

Le ministre des enseignements maternel et primaire, Karimou Salimane a effectué le mercredi 25 mai dernier une visite de supervision de la campagne de vaccination du col de l’utérus dans un centre de vaccination de l’arrondissement de Godomey, commune d’Abomey-Calavi dans le département de l’Atlantique.

Accompagné pour la circonstance d’une forte délégation de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et des Partenaires Techniques et Financiers (PTF), Karimou Salimane à l’issue de sa visite a affirmé au micro de nos confrères de « La presse du Jour » sa spontanée volonté de superviser cette campagne de vaccination. « Lorsque la campagne m’a été annoncée, j’ai manifesté ma disponibilité à l’accompagné du début jusqu’à la fin. C’est d’ailleurs ce pourquoi nous avons effectué cette descente » disait-il en substance.

Comme si son portefeuille ministériel des enseignements maternel et primaire est en vacance, Karimou Salimane se voit apparemment trop libre pour s’occuper des affaires relevant du domaine de compétences de son collègue de la santé. Pendant qu’il y a encore plusieurs dizaines de localités du pays qui manquent d’écoles maternelles et primaires pour accueillir les enfants, pendant la quasi-totalité des écoles maternelles et primaires du pays manquent de personnel qualifié, pendant que de nombreux défis de l’école béninoise attendent d’être relevés, …, Karimou Salimane semble préférer jouer au chargé de mission de son collègue de la santé vue que celui-ci n’en a plus, réforme de la rupture pour le nouveau départ oblige.

Admettons que le ministre de la santé est empêché pour des raisons d’Etat de haut niveau. Le ministère de la santé qui compte une dizaine de directions techniques et départementales ne dispose-t-elle pas de cadres pouvant valablement représenter le ministre ou même le gouvernement pour la supervision de « vaccinations » ?

Le président de la république, Patrice Talon a pourtant rassuré les béninois au lendemain de son élection à la tête du pays qu’il mettra l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Sauf si la vaccination fait désormais partir des attributions du ministère des enseignements maternel et primaire, le président Patrice Talon doit pouvoir prendre ses responsabilités s’il veut toujours convaincre les béninois que le Nouveau Départ n’est pas slogan mais plutôt un concept même s’il n’a plus rien à y gagner d’autant plus qu’il compte faire un mandat unique.

Le ministre Karimou Salimane est appelé à fournir des explications sur les ressources utilisées pour cette balade de supervision puisque les béninois, notamment les férus du nouveau départ, sont bien curieux de savoir si ces ressources proviennent du ministère des enseignements maternel et primaire ou celui de la santé ou du moins si ces ressources proviennent de l’OMS ou des PTF.

 

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. À ma connaissance depuis quelques années c’est un ministre qui remplace un ministre quand c’est un événement à caractère national, ce n’est pas la première fois.

LAISSER UN COMMENTAIRE