Bénin : Philippe Noudjènoumè met en garde contre toute révision à minima...

Bénin : Philippe Noudjènoumè met en garde contre toute révision à minima de la constitution.

3
PARTAGER

La convention patriotique des forces de gauche était ce matin face à la presse. Des inquiétudes quant à la conclusion de la commission technique chargée des réformes institutionnelles et politiques étaient à l’origine de cette sortie médiatique.

En effet, pour le premier responsable de la convention des forces patriotique de gauche, Philippe Noudjènoumè, la commission chargée des réformes institutionnelles et politiques, telle que installée par le président de la république ; le président patrice Talon, risque à terme d’accoucher une révision à minima de la constitution.

Il émet par ailleurs l’inquiétude que la commission djogbénou chargée des réformes institutionnelles et politique à l’ère du nouveau départ ne soit rien d’autre qu’un instrument chargé d’avaliser les propositions de réformes émises par le candidat Patrice Talon lors des récentes campagnes en vue de l’élection présidentielle et consignées dans son projet de société.

C’est pourquoi, il tient d’ores et déjà prendre l’opinion nationale à témoin contre toute réformes qui n’apporterait pas réponses aux préoccupations majeures de la population. Pour finir, il soumet quelques propositions à la commission pour que les conclusions qui sortiront des travaux de ladite commission puissent prendre en compte l’essentielle des aspirations du peuple béninois.

Cette énième sortie contre la commission technique chargée des réformes institutionnelles et politiques vient une fois de plus relancer la question de l’opportunité ou non d’une assise nationale aux fins de réfléchir de façon globale sur les questions relatives au développement économique, politique et social de notre pays.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE