Bénin : Patrice Talon et 9 ministres n’ont pas déclaré leur patrimoine

Bénin : Patrice Talon et 9 ministres n’ont pas déclaré leur patrimoine

1
PARTAGER

Le Président béninois, Patrice Talon, 9 de ses ministres et le président de l’Assemblée nationale, Adrien Houngbédji n’ont pas encore déclaré leur patrimoine depuis leur entrée en fonction, a appris APA dimanche, auprès de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc).

A ce groupe de personnalités s’ajoutent 78 députés sur les 83 et le directeur de cabinet civil du président béninois qui ne se sont pas acquittés de cette obligation à la date butoir du 31 aout dernier, précise l’Anlc.

Concernant les membres du premier gouvernement en fonction depuis avril 2016, seuls douze (12) ministres soit, (57,14%) sur les vingt-et-un (21) ont déclaré leur patrimoine, alors qu’au dernier pointage effectué par l’Anlc à la date du 17 mai 2016, il n‘y avait que quatre ministres qui s’étaient conformés à cette obligation soit (19,05%).

«Cette évolution, bien que positive, ne doit pas voiler le fait qu'aucun ministre ayant déclaré son patrimoine à l'entrée en fonction ne l'a fait dans le délai prévu », note l’Anlc.

Avec un taux de déclaration de 6,02%, plus d'une année après leur installation, le 16 mai 2015, les 78 députés violent, selon les cadres de l’Anlc, des lois de la République.

Sur le site web de l’institution visité par APA, ils notent que ce manquement constitue un contre-exemple préjudiciable à l'efficacité du système de déclaration de patrimoine et par ricochet à la lutte contre l'enrichissement illicite au Bénin.

Par ailleurs, un rapport rendu public le 08 décembre 2015 par Anlc, rapporte qu’un seul ministre sur les 30 membres du gouvernement de l’ex président Boni Yayi a déclaré son patrimoine à son entrée en fonction.

Et douze (12) anciens ministres n’ont pas déclaré leur patrimoine à la fin de leurs fonctions.

Conformément à l’article 52 de la Constitution du 11 décembre 1990, le chef de l’Etat et les membres du gouvernement, rappelle-t-on, «sont tenus, lors de leur entrée en fonction et à la fin de celle-ci, de faire sur l'honneur une déclaration écrite de tous leurs biens et patrimoine adressée à la Chambre des Comptes de la Cour suprême».

DJ/of/APA

aCotonou

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE