Bénin : l’irrésistible ascension de Patrice Talon

Bénin : l’irrésistible ascension de Patrice Talon

0
PARTAGER

Personne n’y croyait vraiment, et pourtant le voici propulsé à la tête du pays par la magie des urnes. Portrait d’un homme complexe qui cultive le secret autant que le bling-bling et qui a bâti sa fortune dans l’ombre d’une classe politique réputée pour son affairisme.

Il est presque minuit le dimanche 20 mars à Cotonou. Patrice Talon s’extirpe d’un gros Land Rover noir sous les « Président ! » des quelques partisans encore présents à son siège de campagne, plusieurs heures après la fermeture des bureaux de vote. Il est vêtu comme un banquier pourrait l’être un dimanche – décontracté mais élégant. L’air légèrement éprouvé, il serre quelques mains puis prend un micro pour s’adresser aux médias. Il y a là derrière lui, alignés comme les fantassins d’une armée disciplinée, ceux qui ont contribué à son sacre en appelant à voter pour lui au second tour de la présidentielle : Sébastien Ajavon, Abdoulaye Bio-Tchané et Pascal Koupaki, arrivés respectivement 3e, 4e et 5e le 6 mars.

Patrice Talon prend la parole avec la volonté manifeste d’éviter tout triomphalisme. Vient le moment de se tourner vers Sébastien Ajavon : « Je tiens à lui témoigner ma reconnaissance et mon engagement à tenir… [il marque une légère hésitation puis reprend]… nos engagements, tout simplement. » Le roi du coton et l’empereur du poulet éclatent de rire et s’étreignent. Talon affiche ce large sourire plein de malice dont il est coutumier.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE