Bénin : L’instauration d’une classe politique responsable, un grand chantier du nouveau...

Bénin : L’instauration d’une classe politique responsable, un grand chantier du nouveau départ.

1
PARTAGER

Notre pays est riche de plus de 200 partis politiques. Cet état de chose que d’aucuns prennent pour une vitalité de la démocratie n’est rien d’autre que des signes symptomatiques de notre conception de la politique.

En effet, la conception que beaucoup de béninois ont de la politique, est une conception alimentaire de la chose. Ainsi, beaucoup vont en politique sans porter un idéal pour le pays et sans une motivation réelle de construction de la cité. Certains y vont pour obtenir des facilités par rapport à leurs affaires personnelles. Pour d’autres, c’est le chemin par excellence de la facilité pour s’auto réaliser.

En conséquence, la recherche et la sauvegarde des intérêts privés et des intérêts de groupuscules prennent le pas sur l’intérêt général et le développement du pays. Ainsi, au nom de considérations suggestives, un homme politique béninois est capable de sacrifier le développement du pays sur l’hôtel de l’amitié ou de la famille. C’est du moins ce que l’on peut dire quand on entend un homme politique dire soutenir un candidat à la magistrature suprême de son pays pas parce qu’il porte une vision pour le pays ou parce qu’il propose un bon projet de société ; mais tout simplement parce que c’est un ami.

Nous n’avons rien contre l’amitié, mais le développement d’une nation est une chose si importante que même l’amitié ne saurait être une justification plausible pour expliquer des actes attentatoires au bien-être du plus grand nombre. Malheureusement, les hommes politiques béninois développent des comportements qui tranchent avec le développement.

C’est ainsi que dans notre pays, des hommes politiques sont capables par exemple de s’adonner à des jeux de couloirs ; prendre de l’argent et voter des lois scélérates.

Face à cette situation, le nouveau régime dans ses réformes doit faire en sorte de toucher les avantages politiques ; de les redimensionner par rapport au niveau de développement du pays et selon les ressources disponibles pour que restent seulement en politique des personnes qui ont une certaine vocation de se mettre au service des autres et non à leur propre service.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Bonne analyse, mais savoir aussi qu’il s’crit « sacrifier sur l’autel » et non « sacrifier sur l’htel ».

LAISSER UN COMMENTAIRE