Bénin : les premiers mots de Anjorin Moucharaf après son élection à...

Bénin : les premiers mots de Anjorin Moucharaf après son élection à la tête de la FBF.

1
PARTAGER

Le Comité de normalisation du football béninois a procédé dans la matinée de ce vendredi 10 juin à l’élection du nouveau président de la fédération béninoise de football. Et comme on s’y attendait, la liste présidée par Anjorin Moucharaf (seule en lice) a donc été déclarée comme nouvelle composition de l’instance dirigeante de la FBF au terme des assises présidée par Me Paraiso. Toute chose qui a émue le nouveau président élu Anjorin Moucharaf qui nous livre ici ses premières impressions et ses premiers défis à la tête de cet organisation.

« Je suis très fier d’être béninois parce que pour les gens qui sont habitués aux élections de football, que ce soit en Côte d’Ivoire, que ce soit au Gabon, que ce soit au Nigéria, que ce soit en France et même au Japon, il y a souvent des passions avant les élections. Mais une fois les élections terminées, la passion tombe. Je puis vous dire aujourd’hui Anjorin 1, c’est du passé; aujourd’hui c’est Anjorin 2 et je vous rassure que vous serez très fier d’avoir eu un président et que nous allons inviter tous nos collègues, les gens qui sont mécontents (…) on va s’assoir autour d’un forum, nous allons élaborer les nouvelles règles du jeu et revoir les statuts si possible pour que chacun se sente concerné par cet affaire et que nous puissions lancer un nouveau départ.

Mais avant, comme je le dis, il n’y a pas de grands journalistes sans grands évènements. Aujourd’hui le bonheur du peuple, c’est d’abord les écureuils. Ces enfants pour qui je tire un coup de chapeau, qui ont laissé leurs vacances et qui attendaient pour savoir s’ils vont jouer ou pas. Aujourd’hui ils vont jouer et tous ensemble nous devons nous mobiliser parce que nous devons gagner la Guinée Equatoriale pour bien nous positionner. Cela est possible et je vous assure tous que nous allons gagner Inch Allah dimanche pour nous positionner et aller après à la conquête des maliens. On veut être premier; pas deuxième« .

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Kil nous dise kil est venu ,non pas pour développer, mais pour des règlements de comptes et se remplir la poche.

LAISSER UN COMMENTAIRE