Bénin : les délestages du courant seront bientôt du ’’passé’’ (ministre)

Bénin : les délestages du courant seront bientôt du ’’passé’’ (ministre)

0
PARTAGER

Cotonou (Bénin) – Les nombreux délestages du courant notés actuellement au Bénin appartiendront bientôt ‘’au passé’’, a déclaré le ministre de l’Énergie, de l’Eau et des Mines, Dona Jean-Claude Houssou, donnant l’assurance que tout ‘’sera définitivement réglé avant la fin du quinquennat’’ du président Patrice Talon.

’’On fêtera les fêtes de fin d’année avec de la lumière. Je serai sur le terrain avec les compatriotes pour résoudre définitivement les problèmes énergétiques que nous rencontrons’’, a promis M. Houssou, soulignant que « cette situation sera bientôt conjuguée au passé ».

Le ministre s’exprimait jeudi soir à l’Office de radiotélévision du Bénin (ORTB) sur les récurrents délestages au Bénin et notamment à Cotonou, la capitale économique, où il est presque impossible d’avoir du courant pendant 12h d’horloge.

Invité à l’émission spéciale sur le thème ‘’Le délestage au Bénin, peut-on en finir ?’’, il a expliqué le manque de courant par deux raisons. La première, d’ordre structurel, est liée, selon le ministre, à la dépendance énergétique du Bénin vis-à-vis de l’étranger et de la Communauté électrique du Bénin (CEB) pour un taux de 90%.

Beaucoup plus conjoncturelle, la seconde raison, a-t-il expliqué, est liée à la baisse du niveau de l’eau dans les centrales hydrauliques. A ces deux facteurs, s’ajoute l’état des groupes électrogènes en fonction qui ont besoin d’une source externe d’alimentation pour fonctionner.

Dona Jean-Claude Houssou a révélé, face à cette situation, avoir mis en place, depuis sa prise de fonction il y a moins d’un mois, une stratégie visant à rendre le Bénin indépendant de l’énergie externe et à faire cesser les délestages.

Les mesures prises à ce propos vont permettre d’améliorer le courant dans sa fluidité et dans sa capacité à délivrer le combustible en faisant fonctionner les groupes sans attendre l’énergie qui permettra de les faire fonctionner.

Les mesures consistent également, d’après le ministre, à monter une équipe pouvant proposer des délais et offres de réhabilitation des groupes ainsi que les pièces de rechange. Enfin, les mesures portent sur la manière d’améliorer la coopération entre les pays membres de la CEB.

KYF/cat/APA

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE