Bénin : les 100 jours de Patrice Talon en cinq points

Bénin : les 100 jours de Patrice Talon en cinq points

0
PARTAGER

Patrice Talon a été investi le 6 avril. Qu’a fait le président béninois de ses 100 premiers jours à la tête de l’État ?
1. Le solde de l’ère Yayi
Dès son premier conseil des ministres, mi-avril, Patrice Talon fait le ménage. Près de 20 décrets signés entre le 11 février et le 5 avril 2016 sont abrogés par le nouveau chef de l’État. Tous avaient été signés par son prédécesseur Thomas Boni Yayi à la toute fin de son mandat. Il s’agit notamment du décret relatif aux primes accordées aux directeurs de cabinet des ministères, secrétaires généraux et adjoints, des décrets d’application portant sur le statut spécial des personnels des forces de sécurité publique et assimilées, du décret portant sur le règlement des habillements et des attributs du personnel des douanes, et du décret portant sur les statuts particuliers des corps et personnels de l’administration des douanes et droits indirects.

Lors de ce premier conseil des ministres, le gouvernement a annoncé également l’annulation « de la procédure d’engagement dans la fonction publique, des agents recrutés à l’occasion des concours organisés depuis le 1er janvier 2015 dans tous les corps de l’État », ces concours ayant été jugés frauduleux. Cette décision a provoqué la colère des concernés, notamment dans le nord du pays, et pourrait entraîner une bataille juridique entre ces derniers et l’État.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE