Bénin : léhady Soglo ou difficile remontée d’une côte de popularité.

Bénin : léhady Soglo ou difficile remontée d’une côte de popularité.

1
PARTAGER

La côte de popularité de l’actuel maire de la ville de Cotonou est en chute libre depuis qu’il a pris la présidence du parti de la Renaissance du Bénin. Candidat malheureux aux législatives de 2015, Léhady Soglo a réussi tant bien que mal avec le soutien des Forces Cauris pour un bénin Emergents (FCBE), coalition qui était au pouvoir et dont il était entre temps entré en disgrâce, à se faire élire maire de la ville de Cotonou (ville qui pourtant était totalement acquise pour la cause de ce parti).

Allié de taille de la coalition républicaine qui a porté la candidature du dernier premier ministre de l’ancien président Boni Yayi, Léhady Soglo après la débâcle de son candidat, s’est replié de l’actualité nationale pour se consacrer à la gestion de la commune dont il a la responsabilité. Devenu très actif sur le terrain en ces périodes de saison pluvieuse, Léhady Soglo multiplie charme et contact avec la population.

C’est sans doute pense-t-il le moyen le plus sûr pour retrouver la sympathie de la population cotonoise et la confiance des militants de son parti qui ont pris leur responsabilité en se libérant du leadership hasardeux de leur mentor.

Dès lors, pour la première autorité de la ville de Cotonou, le seul défi urgent qui vaille ; est la satisfaction des désidératas de ses administrés. Aux fins de ne pas perdre totalement le contrôle de la ville. Mais pourrait-il véritablement relever le défi de reconquérir l’amitié de la population de Cotonou ? Challenge difficile mais pas impossible. Dans tous les cas, ce défi quoi que accessible, ne sera pas facile à relever tant la gestion de la ville de Cotonou n’est pas aisée avec des problèmes récurrents d’inondation et de gestion des ordures ménagères qui constituent des équations à plusieurs inconnus.

En tout état de cause, les difficultés liées à la gestion de la ville de Cotonou ne peuvent être contournées sans la bonne volonté du pouvoir central et cela, le maire Léhady Soglo en est sans doute conscient.

L’autre chose qui n’arrangerait pas le président du parti de la Renaissance du Bénin ; est son management approximatif et la gestion non participative dont il entoure les affaires de la ville. Il gagnerait donc à faire plus d’ouverture dans son mode de gestion pour permettre à l’ensemble des conseillers de la commune d’apporter leur expertise pour augmenter la performance dans la gestion des affaires liées au développement de la ville de Cotonou.

En somme, si le Maire Léhady Soglo ne parvient pas à changer la donne, ce serait la fin de sa carrière politique encore que beaucoup de personnalités politiques aspirent à lui arracher la gestion de la municipalité de Cotonou qui est sous la coupole de son parti politique depuis l’avènement de la décentralisation dans notre pays.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE