Bénin : le président Talon écarte définitivement l’option d’une assise nationale.

Bénin : le président Talon écarte définitivement l’option d’une assise nationale.

0
PARTAGER

Le président Talon vient de poser un pas important dans la mise en œuvre de son projet de société validé à 65% par la population béninoise en installant juste un mois après sa prise de fonction, une commission technique chargée d’approfondir les réformes institutionnelles et politiques.

En effet, installés ce vendredi 06 Mai 2016 dans la salle des ambassadeurs du palais de la présidence de la République à la faveur d’une cérémonie présidée en personne par le chef de l’état le président Patrice Talon, les membres de la commission technique (une trentaine de personnalités)constitués de professeurs d’universités, d’anciens députés, de magistrats, d’avocats, d’anciens membres de la cour constitutionnelle, des représentants des partis politiques et de la société civile ; auront à faire des propositions allant dans le sens de la relecture des lois fondamentales de notre pays pour une renaissance économique, politique et sociale.

Toutefois, en choisissant cette consultation restreinte, le président Patrice Talon vient d’écarter définitivement la possibilité d’une assise nationale appelée de tout leur vœu par certaines composantes de la société. En effet, qu’il vous souvienne que des voix se sont levées avant et après les élections présidentielles pour exiger une conférence nationale bis comme étant la condition nécessaire pour remettre notre pays sur les rails.

En dehors du candidat Talon, beaucoup de candidats faisaient de cette assise nationale une priorité. Pour les responsables du parti communiste du Bénin, notamment Ies syndicalistes Essè Iko et Laurent Metongnon ; la rupture ne porter des fruits et combler les attentes que si les forces vives du pays s’imposent le devoir de s’asseoir pour redéfinir la nouvelle orientation à donner à notre pays.

Face à ces propositions, le président Talon vient d’opposer une commission technique composée de trente personnes à compétence avérée pour accoucher d’un avant- projet qui, une fois validé par le gouvernement sera soumis à l’appréciation et l’amendement des honorables députés avant l’avis consultatif du peuple par le biais d’un référendum.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE