Bénin : le dossier PPEA 2 pourrait de nouveau être remis sur...

Bénin : le dossier PPEA 2 pourrait de nouveau être remis sur le tapis.

2
PARTAGER

L’ancien ministre des mines, de l’énergie et de l’hydraulique Barthélémy Kassa pourrait de nouveau être interpellé dans le cadre du dossier PPEA 2 de la coopération néerlandaise. Selon M. Maforikan, secrétaire permanent de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption, le dossier est loin d’être bouclé et pourrait connaitre des rebondissements dans les semaines ou les mois qui viennent.

>>> A lire aussi : Bénin / Scandale du Ppea 2 : Les 4 banques impliquées

Invité sur la radio nationale dans l’émission « Éclairage » de ce dimanche 15 mai, Agapit Napoléon Maforikan a livré son point de vue sur l’Affaire PPEA II (Projet plurisectoriel pour l’assainissement et l’eau phase 2). Si pour l’opinion publique, il serait question d’un dossier quasiment bouclé, selon M. Maforikan, le ministre Barthélémy Kassa serait loin d’être tiré d’affaire. Après avoir rappelé l’historique des faits, l’invité de Réné Talon a fait savoir que le non aboutissement du processus de la levée de l’immunité de l’honorable Kassa, ministre de l’eau au moment des faits, ne constitue en rien l’abandon du dossier car, explique t-il, « les crimes économiques sont imprescriptibles selon la loi 2011-20« . A l’en croire, tous les acteurs impliqués dans ce gros scandale financier qui a terni image du pays sur le plan international pourraient bientôt se retrouver devant la justice pour s’expliquer. « Les acteurs peuvent se réfugier où ils sont mais …ils seront écoutés » a réaffirmé Agapit Napoléon avant de faire remarquer qu’il feront tout à l’ANLC pour qu’il ne soit point question d’oubli dans ce dossier.

>>> A lire aussi : « DOSSIER PPEA II » 1ère sortie officielle du Procureur de la République

>>> A lire aussi : PPEA-II : Barthelemy KASSA presque sauvé par la commission parlementaire

Rappelons que l’affaire PPEA 2 avait éclaté au lendemain des élections législatives (fin premier semestre 2015), une affaire dans laquelle des fonds (environ 4 milliards) de la coopération néerlandaise destinés à la réalisation d’adduction d’eau villageoise seraient détournés par certains citoyens béninois dont notamment de haute personnalité de l’État telle que l’honorable Barthélemy Kassa, ministre de l’eau au moment des faits.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE