Bénin : la réaction de Romuald Wadagni au sujet du sit-in du...

Bénin : la réaction de Romuald Wadagni au sujet du sit-in du Syntracef.

0
PARTAGER

Lors de l’examen du projet de loi uniforme relative au traitement des comptes dormants dans les livres des organismes financiers en République du Bénin ce mardi 14 juin 2016, le ministre de l’économie et des finances a réagi au sujet du sit-in en vue demain mercredi dans son département ministériel.

« Ayons le courage d’essayer de nouvelles choses. Je pense qu’avec le dialogue tout peut se calmer » a déclaré le ministre aux députés qui l’ont interrogés au sujet du sit-in en vue du Syndicat des travailleurs de l’administration centrale des finances (Syntracef). A la question de savoir si les deux nominations décriées (nomination des retraités – ndlr) par les syndicalistes respectent la loi organique portant loi des finances en vigueur dans l’espace l’Uemoa du député Bida Youssouf, le ministre Romuald Wadagni répond par une démonstration simpliste.

A LIRE AUSSI  Bénin / environnement : Le maire Zossou lance le projet « Porto Novo, ville verte »

>>> A lire aussi : Bénin : vers les premiers mouvements de grève de l’ère Patrice Talon.

« Au ministère des finances la chaîne de commandement n’a pas changé. L’ordonnateur reste le ministre des finances. Et c’est moi. J’ai nommé deux assistants dédiés à la qualité des dépenses. L’ordonnateur en chef du budget national a nommé deux assistants, deux cadres spécialisés (des retraités du ministère de l’économie et des finances – ndlr), pour assurer « sécurité » et « ordre  » respectivement dans les recettes et la chaîne des dépenses publiques. Ce n’est donc pas des nominations comme à l’ordinaire avec des collaborateurs supplémentaires de sorte à alourdir ou violer l’organigramme du ministère« .

A LIRE AUSSI  France : un prêtre béninois en garde à vue pour le viol d’une septuagénaire.

« Le dialogue va continuer avec le syndicat » estime le ministre Romuald Wadagni qui dit pouvoir compter sur ses interlocuteurs pour se faire comprendre dans l’intérêt supérieur du Pays. Le syndicat des travailleurs de l’administration centrale des finances va-t-il accepter cette main tendue par le ministre? On le saura bientôt.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE