Bénin : La première dame met en garde contre les vices de...

Bénin : La première dame met en garde contre les vices de cybercriminalités sur les réseaux sociaux.

0
PARTAGER

Eu égard de l’intérêt que suscite désormais ses comptes sur les réseaux sociaux, la première dame a donné dans la matinée d’hier, mercredi 13 avril 2016, une alerte de mise en garde contre les vices de cybercriminalité sur les réseaux sociaux. Remerciant les internautes pour les nombreux commentaires faits sur sa publication du 12 avril, la première dame, bien consciente des vices sociales qui minent le pays, a pris la peine de mettre l’accent sur les pièges auxquels les internautes ne devront pas se laisser prendre.

« (…) Nous vous adressons nos pensées les meilleures. Toutefois nous tenons à vous mettre en garde, vu tous les vices de cybercriminalités qui minent notre société aujourd’hui, contre les points suivants :
1- Aucune demande ne vous sera exigée quelle qu’en soit sa nature sur n’importe quel réseau social (Facebook, whatsapp, twitter, Viber LinkedIn, Instagram etc) ;
2- Évitez de donner vos informations personnelles sur les réseaux sociaux car elles pourront être utilisées à des fins douteuses si elles tombent en de mauvaises mains ;
3- Aucun message ne vous sera envoyé sur les réseaux sociaux en mon nom personnel vous demandant un service ;
4- Aucune demande d’argent ne va émaner de moi ou de mes services compétents ;
5- Faites Attention aux différents documents qui circulent sur les réseaux sociaux et vous assurer de leur authenticité avant de les prendre en compte. » a-t-elle fait savoir dans l’alerte donné sur da page facebook avant d’ajouter : « Merci de nous tenir informés au plus tôt de toute déviance. »

Faut-il rappeler que dans un passé récent, de comptes fictifs des personnalités publiques du pays ont été créés pour arnaquer les hommes d’affaires béninois et étrangers. Le dernier exemple en date est celui de l’ancien Directeur Général du port autonome de Cotonou, Samuel Batcho, qui s’est vu un compte Facebook créé en son nom pour arnaquer les opérateurs économiques alors que l’intéressé n’en n’a jamais créé.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE