Bénin / Insécurité : Sacca Lafia accuse les cambistes, les opérateurs GSM...

Bénin / Insécurité : Sacca Lafia accuse les cambistes, les opérateurs GSM et les « Ets » financiers.

1
PARTAGER

Le Bénin connaît depuis quelques semaines un nombre impressionnant de cas de braquages, de vols à mains armées, et beaucoup d’actes qui mettent à mal la quiétude des paisibles citoyens. Face donc à cette recrudescence, au-delà des mesures qui sont en cours de mise en pratique dans les départements ministériels concernés, le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, accuse les cambistes, les opérateurs téléphoniques et les établissements financiers du pays de légèreté.

« Les comportements des citoyens béninois en matière de garde de l’argent incitent à plus d’un titre les malfrats à rapidement passer à l’acte », c’est ce que déclare le ministre Sacca Lafia au micro de nos confrères du groupe de presse « Le Matinal » à qui il a accordé une interview au sujet de l’insécurité qui fait l’actualité dans le pays. Selon donc les propos du ministres, « le nombre de braquages va grandissant parce que les citoyens ont un mauvais comportement en matière de la garde de leur argent ». « Il est vraiment inconcevable qu’un individu puisse se déplacer avec une forte somme d’argent au moment même où les technologiques ont déjà réglé cette question de déplacement des sommes en liquide », a clarifié le ministre avant d’ajouter que les Béninois devront désormais avoir la notion des banques et des moyens électroniques de transfert d’argent.

Pour donc situer les responsabilités, le ministre accuse les cambistes qui ne font qu’exposer de forte sommes aux abords de nos voies et artères. Aussi, dit-il, les banques et établissements financiers devront disposer de vidéo surveillance afin de maîtriser et d’avoir un œil sur les usagers de leur établissement. « Les opérateurs téléphoniques devront également interdire toute vente de leur sim sur les voies. Il faut impérativement que chaque abonné soit véritablement identité et que la base de données de ces abonnés soit mise à la disposition de la police nationale pour des besoins d’enquête au moment opportun », a -t-il dit pour conclure.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE