Bénin : Émeutes à Bantè ; le maire donne les raisons du...

Bénin : Émeutes à Bantè ; le maire donne les raisons du soulèvement des élèves (Communiqué).

3
PARTAGER

COMMUNIQUE DE LA MAIRIE DE BANTE

Le maire de la commune de Bantè informe l’opinion publique sur la réalité des faits qui se produisent en ce moment dans sa commune suit à un mouvement de protestation des élèves du CEG 1 de Bantè qui a démarré hier 02 mai 2016. En effet, ce mouvement des élèves a débuté ce lundi matin au cérémonial des couleurs qui a été empêché par les élèves qui ont décidé de mettre le drapeau en berne et d’empêcher le déroulement des cours.

Exaspéré, le Directeur du CEG a saisi la Brigade Territoriale de Bantè pour assurer la sécurité des personnes et des biens de l’établissement. Sur les lieux, les gendarmes ont été repoussés par l’ampleur de la violence des élèves qui seraient pour la plupart en état de dopage exagéré. Suite au repli des forces de l’ordre, les manifestants se sont dirigés vers la mairie en prenant d’assaut la Route Nationale Djougou-Bantè empêchant du coup la libre circulation.

Arrivés à la mairie, les manifestants ont été reçus par le Secrétaire Général de la mairie en l’absence du Maire en mission sur Cotonou. Après les avoir convaincu a libérer la voie, le Secrétaire Général a reçu leur motion qui se résume ainsi qu’il suit :

  1. La non autorisation de l’organisation des journées culturelles par l’administration du CEG1 ;
  2. Le départ pur et simple du censeur du collège.

De l’échange que le Secrétaire Général a eu avec les responsables des élèves, il ressort ce qui suit :

  • Sur le 1er point, l’Administration du CEG refuse l’organisation des journées culturelles au regard des graves dégâts habituels causés à cette occasion ;
  • Sur le second point, le Censeur serait selon eux devenu un autocrate et dirigerait le CEG en lieu et place du Directeur ; il serait selon eux entrain de faire des affectations arbitraires ; il serait également à la base de la non organisation des travaux dirigés pour les classes d’examen.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

  1. Prire que cette histoire prenne fin avant que ceux qui veulent dstabiliser le pays ne prennent le contrle de la situation

  2. Que les autorits les mettent leur place. Il ne sont pas le seul CEG dans le quel l’organisation des journes culturelles soient interdit, j’en veux pour exemple : CEG BEMBRK, CEG BANIKOARA ET J’EN Passe. Alors que les autorits prennent leur responsabilit.

LAISSER UN COMMENTAIRE