Bénin : Du désert à la mer de Compétences, Patrice Talon dans...

Bénin : Du désert à la mer de Compétences, Patrice Talon dans une opération de charme.

0
PARTAGER

Apres avoir exprimé à l’Elysée, le 26 avril dernier que le Bénin est comme un désert de compétences ; Patrice Talon au détour de la présentation de la pièce de théâtre ‘’Kondo le Requin’’, du célèbre écrivain Béninois, Jean Pliya, mise en scène par Tola Koukoui, le vendredi 27 mai dernier, a déclaré que « le Bénin est une mer de compétences ». Ovationné par l’assistance, la survenue de ces propos du président Béninois un mois après sa boutade à Paris ne semble pas anodine.

Si un rapprochement peut être fait entre le roi Béhanzin et la personne de Patrice Talon, suite à sa victoire face à Lionel Zinsou son challenger à la présidentielle dernière, perçu comme le refus de la recolonisation; donc s’inscrivant dans une même ligne que l’engagement de Béhanzin, qui a dit « non » à l’envahissement colonial ; sa déclaration ne laisse pas indifférent.

Dans une atmosphère comme celle qui a cours au pays, visiblement Patrice Talon qui a cru un instant avec ses 65 % de suffrage à la présidentielle, avoir le vente en poupe a semblé reconnu une nécessité de renouer avec son peuple.

Ceci afin de reconquérir son affection, d’autant plus que le projet phare de son quinquennat ; celui des reformes constitutionnelles a commencé par prendre corps avec les travaux de la commission installée pour la circonstance. En effet, les premier signaux lancés par cette reforme semblent ne pas laisser le premier des Béninois indifférent.

Cette sortie suivie d’une telle déclaration, s’inscrit inévitablement dans la reconquête de l’affection des populations qui a commencé par prendre un sacré coup de vieux. Surtout avec les lever de voix qui ont commencé par fuser face à son projet de ‘’quinquennat sec’’, Patrice Talon a compris qu’il devra rechercher au fond de lui même pour reconquérir le cœur des béninois pour faire passer sa reforme.

Sa déclaration au palais des congrès semble une véritable opération de charme. Surtout quand on sait qu’une frange, notamment l’élite s’est sentie, un temps soit peut, affecter par sa boutade à l’Élysée, non seulement pour son contenu, mais également pour le lieu de sa survenue.

En bon stratège, l’homme qui incarne désormais ‘’le caméléon’’ a visiblement marqué un nouveau coup, passant du dessert à la mer de compétences. Simplement que toutes les langues ne la perçoivent pas de la même manière. Les une y voient un rétropédalage ; y compris même des approximations.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE