Bénin : Deuxième report consécutif du conseil des ministres.

Bénin : Deuxième report consécutif du conseil des ministres.

7
PARTAGER

Le conseil des ministres qui devrait se tenir tous les mercredis, celui de ce mercredi 27 avril 2016 n’aura pas lieu. C’est du moins ce qu’on apprend de sources proches du gouvernement. La raison évoquée est toute simple : le Président de la République, Chef de l’État, Chef du Gouvernement est absent du pays.

En effet, ayant quitté le pays depuis le vendredi 15 avril dernier, avec un agenda gardé secret, dix jours seulement après sa prise de fonction, le président de la république a été annoncé dans un premier temps à Abidjan en Côte-d’Ivoire où il a passé le week-end du 16 au 17 avril avant la tenue, le lundi 18 avril, de la fameuse rencontre de réconciliation entre son prédécesseur Boni Yayi et lui sous la médiation des chefs d’État togolais et ivoirien.

Pour n’avoir pas rejoint le pays la semaine du 18 avril, le deuxième conseil des ministres du premier gouvernement de l’homme de la rupture pour le nouveau départ, qui devrait se tenir le mercredis 20 avril à 09 heures, a été purement et simplement reporté laissant place à un conseil interministériel qui a eu lieu le jeudi 21 avril. Un conseil interministériel qui n’a accouché d’aucune grande décision ou du moins aucune grande décision communiqué à la presse a l’issue de la séance.

Après Abidjan, le président de la république a été annoncé en France courant la semaine écoulée. Il y a passé le week-end avant d’avoir un entretien avec le président français François Hollande hier mardi 26 avril 2016 en fin de journée (17 heures). Selon les explications reçues, le conseil des ministres de ce jour, le troisième du gouvernement de la rupture, est a nouveau reporté puique le président n’aurait pas encore rejoint Cotonou bouclant ainsi onze jours passés hors du pays.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

7 COMMENTAIRES

  1. Il faut qu’il finisse sont parcour au NIGERIA avant de rentrer au pays car depuis son investiture,plus rien ne bouge dans le pays encore ,on dirait que nous sommes dans un pays sans activités et sans affaires .non seulement tout est stable mais plus personne ne travail comme avant.

  2. Pourvu que les retombes conomiques soient visibles. Sinon c’est embarrassant que le prsident continue de se comporter comme un vil individu et non comme un chef d tat. Dans aucun pays le chef de l tat n’effectue un voyage d Etat en catimini.

LAISSER UN COMMENTAIRE