Bénin : De faux diplômes au double salaire et le PPEA 2,...

Bénin : De faux diplômes au double salaire et le PPEA 2, voici tout ce qu’à dit J.B Elias.

2
PARTAGER

En conférence de presse cet après midi du lundi 25 avril, le président du Front des organisations nationales contre la corruption (Fonac) est monté au crénau pour mettre sous la lumière, plusieurs dossiers lugubres de l’administration publique béninoise. De la question de faux diplôme à la mal gouvernance en passant par la perception de double salaire, c’est avec des noms à l’appui que Jean Baptiste dévoilera les « brebis galeuses » de notre administration.

Le premier à être cité sur cette liste de « délinquant de l’administration » est le sieur Baba Tandja Kodjo. Titulaire d’un faux master en gestion de projet selon Jean Baptiste Elias, ce dernier a pourtant réussi à être nommé directeur des affaires financières de l’Office béninoise des recherches géologiques et minières en décembre 2015. Poste qu’il occupe jusqu’à aujourd’hui après son passage au bureau du Controlec à Cotonou ou son diplôme de master avait été jugé invalide en ce moment après des recherches d’authentification.

>>> A LIRE AUSSI : Bénin : Concours « frauduleux »  à la douane, de nouvelles révélations troublantes

Le deuxième cas soulevé par Jean Baptiste Elias est celui de Jean Binessi Obinto. Ce dernier serait détenteur d’un faux diplôme de maitrise obtenu à la faculté de droit de l’université d’Abomey Calavi. Un diplôme avec lequel ce dernier exerce actuellement comme fonctionnaire de l’état au ministère de la justice.  Des investigations du conférencier, il ressortait que l’intéressé s’était effectivement inscrit en faculté de droit mais a plutôt essuyé trois échecs successifs en troisième année et n’avait donc pu accéder à l’année de maîtrise.

>>> A LIRE AUSSI : Dernier concours à polémique au profit du MEFPD, Jean-Baptiste Elias promet de montrer le chemin de la maison aux faux admis.

Le directeur général de l’Agence nationale des petites et moyennes entreprises (ANPME) fait partie également des noms cités par le président du Fonac. Wanssodji Kpèyéton est accusé de percevoir un double salaire au titre de sa fonction de Directeur Général. Il perçoit son salaire non seulement au niveau du budget national mais émarge également au niveau de la trésorerie de l’agence. Une situation qui selon le conférencier ne contribue qu’à saigner les caisses de l’Etat.

>>> A LIRE AUSSI : Dossier PPEA 2 : Jean Baptiste Elias creuse l’abcès

Le dernier sujet abordé par Jean Baptiste Elias est celui du dossier PPEA 2 de la coopération néerlandaise. Un véritable gouffre financier pour l’état béninois selon le conférencier car explique-t-il, le Bénin « a payé près de 4 milliards de francs Cfa que les Pays-Bas ont refusé de payer suite au non respect des procédures de passation de marché et autres (….) Le Bénin à rembourser plus de 1 milliard dans le premier volet de ce dossier. Et ensuite à payer 2 milliards 600 pour le second volet« . Une situation des plus préoccupantes selon Jean Baptiste Elias, c’est pourquoi il invite le nouveau gouvernement à rapidement prendre la mesure de ces questions cruciales pour le développement du pays.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE