Bénin : Boni Yayi en fin de mandats présente ses adieux au...

Bénin : Boni Yayi en fin de mandats présente ses adieux au peuple béninois

2
PARTAGER

COTONOU – Le président béninois sortant, Boni Yayi, a présenté son discours d’adieu au peuple béninois, mardi soir à Cotonou, la capitale économique béninoise, à quelques heures de la fin de ses deux mandats constitutionnels.

« Mes chers compatriotes, j’ai mené avec votre soutien indéfectible et permanent mon combat de construction de notre pays, durant mes deux mandants constitutionnels. Nous avons construit le pays pour le hisser au niveau que nous avons pu avec la grâce de Dieu, le père céleste », a-t-il déclaré.

« L’œuvre a été ardu et n’a pu être réalisé sans des insuffisantes pour lesquelles je demande d’ores et déjà, avec d’humilité votre indulgence. Cette œuvre doit se poursuivre et de nouvelles pierres doivent s’ajouter à l’édifice et se fera à partir du mercredi 6 avril à zéro heures, avec une nouvelle équipe dirigée par le président Patrice Talon, que je félicite encore une fois et à qui je souhaite la réussite à la tête de notre pays », a-t-il ajouté.

L’ancien président de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), Boni Yayi, a été élu président de la République à l’issue du deuxième tour de scrutin le 5 mars 2006, rassemblant 74,51% des suffrages, contre 25,49% pour Me Adrien Houngbédji, le candidat de l’opposition.

Le 13 mars 2011, Boni Yayi fut réélu, sans surprise, au premier tour du scrutin présidentiel avec 1.579.550 voix sur 2.972.445 suffrages exprimés pour un autre mandat de cinq ans qui s’achèvera le 5 avril 2016, devant son challenger, Adrien Houngbédji, président du Parti pour le Renouveau démocratique (PRD, opposition) qui avait recueilli 1 059 396 voix

Ainsi, au cours de ses dix ans de règne, le président Boni Yayi, a opéré d’importantes réformes, notamment portuaires: Création d’un guichet unique de formalités au Port de Cotonou, construction et mise en concession d’un nouveau quai, renforcement de la sécurité, en vue d’induire une accélération à la croissance économique.

A cet effet, sur la période 2006-2015, le taux de croissance économique s’est établi en moyenne à 4,2%, avec un niveau soutenu sur les trois dernières années (6,0% en moyenne) et un pic d’environ 7,0% en 2013.

De même au niveau des finances publiques, les recettes de l’Etat sont passées de 383,4 milliards FCFA en 2005 à 819,5 milliards FCFA en 2015, soit un accroissement de 113,7%.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE