Bénin : Boni Yayi décidé à mettre à mal l’unité nationale.

Bénin : Boni Yayi décidé à mettre à mal l’unité nationale.

4
PARTAGER

Depuis son départ de la présidence, l’ancien président de la république Boni Yayi n’a pas trouvé mieux à  faire. Après quelques deux jours de repos dans sa résidence privée de Tchaourou (son village natal situé dans le nord du pays), Boni Yayi, sous prétexte de remerciements aux populations qui l’ont soutenu pendant ses dix années passées à la tête du pays, tient des meetings – non autorisés – pour critiquer la composition du gouvernement de son successeur Patrice Talon.

Pour Boni Yayi, la partie septentrionale du pays n’est pas suffisamment représentée dans le premier gouvernement du président Patrice Talon. Méprisant le principe de l’unité Nationale chèrement acquis lors de la conférence des forces vives de la nation de février 1990 qui consacre la devise du pays (Fraternité – Justice – Travail), Boni Yayi dénombre quatre ministres du nord sur les vingt-un que compte le premier gouvernement de la rupture.

Malgré les appels à l’ordre de certains partis politiques et de certaines organisations de la société civile sur ces dérives qui portent les germes d’une rébellion du nord contre le sud, l’ex-chef d’État n’entend pas démordre. En effet, dans la soirée ce dimanche 17 avril, Boni Yayi a encore tenu un de ses meetings non autorisés, pour essayer encore une fois de discréditer le gouvernement en place. Ainsi, l’ancien chef d’État Boni Yayi devient de plus en plus une menace pour la paix, la cohésion et l’unité Nationale.

Faut-il rappeler, Boni Yayi, pendant qu’il était encore au pouvoir, avait tenu des propos assez graves pour la paix et l’unité Nationale. A cet effet, plusieurs plaintes déposées contre lui sont toujours en cours d’examen à la cour constitutionnelle. Pour certains analystes politiques, Boni Yayi semble vouloir s’offrir en martyr pour le nord. Craignant peut-être d’être interpellé bientôt par la justice pour répondre de certains de ses actes quand il était au pouvoir, Boni Yayi, qui, par ses intrigues politiques se ferait passer pour le président du nord, victime du pouvoir de l’homme du sud. Ainsi, Boni Yayi preparerait, une rébellion contre d’éventuelles tentatives de son arrestation.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

4 COMMENTAIRES

  1. Pardonnez ,pensez nous.et prennez l,exemple sur des pays frres qui ont des problmes de stabilit.Notre chre BNIN n,a pas besoin de a.

  2. Il n’a plus rien a faire que de critiquer le nouveau PRESIDENT…? C’est quoi son probleme au juste..? Assez de lui

LAISSER UN COMMENTAIRE