Bénin : après le non-lieu général, Valentin Somassè réclame la vraie justice.

Bénin : après le non-lieu général, Valentin Somassè réclame la vraie justice.

0
PARTAGER

C’est à travers un point de presse tenu ce Jeudi 9 Juin 2016 dans la salle de Conférence Monseigneur Louis Parisot du Chant d’oiseau de Cotonou que l’ancien député Valentin Somassè incarcéré dans une affaire de détournement de fonds  a lavé son honneur en éclairant l’opinion nationale sur la méchanceté gratuite dont il a été victime.

Entouré pour l’occasion des membres de sa famille et quelques amis, l’ex coordonnateur  national du projet « PAFILAV » arrêté et jeté en prison le 10 Octobre 2012 sans aucune plainte écrite, a organisé ce point de presse pour clamer son innocence dans cette ténébreuse affaire qui l’a maintenu 5 mois durant en prison.

Il a commencé par remercier la justice de son pays qui l’a innocenté par un non-lieu général.  « … Je salue la justice béninoise qui a prononcé le 6 Mai dernier un non-lieu général dans cette affaire qu’il convient d’appeler affaire Somassé ».  « J’ai été arrêté et jeté en prison le 10 Octobre 2012 sans aucune plainte écrite et jusqu’à ce jour, on ne connait même pas la partie civile dans cette affaire. »

Il affirme que par cette décision de non-lieu, la justice n’a fait que confirmer ce qu’il a toujours clamé : qu’il ne se retrouve pas dans ce qui a été monté par des mains invisibles pour le jeter en prison. Il invite par ailleurs le nouveau régime a réparé cette injustice dont il a été victime : « l’heure du nouveau départ et de la vraie justice a sonné » a-t-il conclu.

Il importe de souligner que libéré provisoirement de prison le 12 Mars 2013, il a vainement tenté de reprendre fonction. Alors que dans le même temps, ses autres collègues avec qui il avait passé quelques temps en détention ont repris fonction après leurs heures carcérales.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE