Accueil Politique

Au sujet de l’état de santé de Patrice Talon : Le Bénin risque gros selon David Koffi Aza

0
PARTAGER

La polémique prend de l’ampleur autour du sujet relatif à l'état de santé du chef de l'Etat béninois et chacun y va de son commentaire pour opiner. Approché, le professeur Koffi Aza qui, en Août 2014 faisait une prophétie sur ce que sera l'état de santé du président béninois qui sera élu en 2016, fait un free back sur sa prophétie. A la question, une rumeur insistante évoque le mauvais état de santé de l’actuel chef de l'État. Qu'en savez-vous?, sa réponse a été succincte et claire. Dans un entretien accordé à la radio Wakawaka le Professeur David Koffi Aza déclare: «Le 11 Août 2014 j'ai fait une publication intitulée le 20ème Roi de la 16ème année où j'ai expliqué que le président élu de 2016 devrait rappeler l'ère Glèlè. Dans mon dernier paragraphe, j'ai parlé de la maladie qui a affecté le roi Glèlè vers la fin de son règne. Dans le cas du chef de l'État, On aurait pu éviter et empêcher l'anticipation de la prophétie si les travaux étaient faits car tôt ou tard, ça devrait arriver. Et je pu vous assurer que nous risquons gros ! C'est pourquoi je donnais l'alerte depuis des années, lui-même a été mis au courant 4 mois avant son élection. Il savait ce qui l'attendait ! Glèlè est le seul roi qui a été invalidé ! Il était bien vivant quand Béhanzin a pris le trône et a assuré la régence pendant 3 ans avant d'être intronisé le 30 décembre 1889 c'est à dire au lendemain de la mort de Glèlè le 29 décembre. Donc comprenez que c'est la suite d'une malédiction ! Si on ne coupe pas le pont nous allons tôt ou tard vers la vacance du pouvoir. Les politiques pensent que c'est de la blague, ils sont tous au courant de la prophétie mais personne ne veut rien prendre au sérieux. Pour finir, souhaitons beaucoup de courage à nos dirigeants dans la gestion des affaires du peuple car c'est un exercice pas toujours facile et qui nécessite préparation et abnégation»

TG

Source : aCotonou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here