Attitude du Premier ministre après la présidentielle : Lionel Zinsou, un démocrate

Attitude du Premier ministre après la présidentielle : Lionel Zinsou, un démocrate

0
PARTAGER

Le candidat de l’alliance républicaine a donné une leçon de démocratie  à la classe politique nationale au petit matin du lundi 21 mars 2016. Sentant sa défaite à la présidentielle, Lionel Zinsou a félicité le gagnant Patrice Talon. C’est un geste politique rare en Afrique.  

Il est un démocrate convaincu. Lionel Zinsou l’a excellemment  démontré hier. Candidat à la présidentielle de 2016, il a reconnu  la victoire de son challenger alors qu’aucun chiffre officiel n’était disponible. «J’’ai appelé Patrice Talon ce soir pour le féliciter de sa victoire et lui souhaiter bonne chance », a-t-il annoncé dans un post sur sa page Facebook lundi. Les premières tendances créditant son adversaire d’une avance certaine sur lui, le candidat de l’alliance républicaine a choisi d’avouer sa défaite avant la publication des premiers chiffres par les structures compétentes. Me Adrien Houngbédji l’a fait  en 2006 face à Yayi Boni. Mais  c’était après  la proclamation des résultats par la Cour constitutionnelle. Lionel Zinsou a définitivement inscrit son nom dans les annales de l’histoire béninoise  en optant pour ce geste de grandeur. En révélant son échec lundi au petit matin,  le Premier ministre a apaisé une partie de la population qui était très anxieuse par rapport à la suite du processus électoral. Les grandes tendances  de la Commission électorale nationale autonome (Cena) ont confirmé les résultats  connus presque de tous. A priori, la Cour constitutionnelle  ne devrait plus  nourrir le suspense comme c’était le cas lors du premier tour. Le choix de Lionel Zinsou est donc capital. Il permet ainsi au Bénin de continuer de se démarquer des autres pays africains  toujours  caractérisés par des processus électoraux viciés, non transparents et houleux.L’autre option du Premier ministre  très apprécié au sein de l’opinion est l’offre qu’il a faite au successeur de Yayi Boni. « Le nouveau président peut réussir, il doit réussir, il va réussir… Je voudrais aussi vous dire qu’à titre personnel, c’est bien mon intention de servir mon pays et de continuer à servir », a-t-il lâché ce lundi au cours d’une conférence de presse. Il ajoutera :« Il y a de très nombreuses façons de se rendre utile à son pays. Et je compte bien être dans l’amour de la patrie, dans le respect des institutions, dans le respect des nouvelles institutions. Je compte être là pour accompagner cet élan de développement, au-delà de toutes les opinions politiques, notre peuple entier veut voir se réaliser notre pays ». Loin d’entretenir la peur sur l’après-Yayi et de diaboliser son adversaire qui a certainement des défauts, le candidat malheureux à la présidentielle a montré sa disponibilité à accompagner le prochain régime. Il a étalé tout son patriotisme.Pour lui, c’est le Bénin qui compte quel que soit le rôle que s’octroie chaque citoyen. Zinsou est incomparable.

A.S.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE