Assemblée nationale:Le 2ème rapport d’activités de Houngbédji voté à l’unanimité

Assemblée nationale:Le 2ème rapport d’activités de Houngbédji voté à l’unanimité

0
PARTAGER

Le 2ème rapport d’activités du président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, pour la période allant du 1er octobre 2015 au 31 mars 2016 est adopté à l’unanimité des députés présents et représentés. C’était vendredi 15 avril 2016 au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo, après plusieurs heures de discussions.

Cinq heures d’horloge ! C’est le temps qu’a duré la session du 15 avril 2016 consacrée à l’examen du 2ème rapport d’activités du président de l’Assemblée nationale allant du 1er octobre 2015 au 31 mars 2016. Tout est passé comme une lettre à la poste. Après l’exposé des points phares ci-après du document : activités parlementaires, administration et gestion du Parlement, coopération interparlementaire et audiences du président de l’Assemblée nationale par Me Adrien Houngbédji lui-même, place a été laissée aux questions et contributions aussi « diverses » que « pertinentes » des députés. Dans leurs interventions, les élus ont salué la clarté, la concision et la qualité du rapport soumis à l’appréciation de la plénière. Sur l’éternelle question de l’absence de certains députés et même de présidents de commissions aux réunions et sessions, les élus du peuple ont fustigé le fait. Ils ont invité le président Adrien Houngbédji à publier dans les rapports, les noms de ces députés absentéistes. C’est après tout cela qu’est intervenu le moment de l’adoption du rapport. Sans surprise, l’ensemble de la plénière l’a approuvé. Cet exercice de reddition de comptes est régi par le règlement intérieur du Parlement, en son article 21. Le prochain rendez-vous des députés est prévu pour le mardi 26 avril prochain, le temps pour les membres de la commission des lois de se choisir un nouveau président, Me Joseph Djogbénou étant nommé ministre de la Justice.

Abdourhamane Touré

Député Boniface Yèhouétomè (Rb) : « Rapport clair,
limpide, concis et détaillé »

« …Ce rapport, comme la dernière fois, est assez clair, limpide, concis, et détaillé afin de permettre aux députés d’avoir une idée de l’ensemble des activités qui ont été menées au cours de la période indiquée. Toutefois, quelques remarques de forme sont à noter (…) Ces petites remarques n’enlèvent rien à la qualité du rapport. S’agissant des présences lors des réunions des commissions, il a été suggéré qu’on puisse motiver davantage les collègues députés. Mais, je pense que la question n’est pas seulement celle de la motivation. Il y a plutôt un problème de volonté et d’application des textes qui se pose. Nos textes prévoient des sanctions à appliquer lorsqu’on ne participe pas aux travaux en commission. On l’a toujours déploré au cours des législatures antérieures. Ça continue au cours de la présente législature… »

Député Louis Vlavonou (Un) : « Le rapport est fluide »

« …Le rapport est un rapport vraiment limpide, assez fluide et je ne pouvais que m’en délecter aussi facilement. Mais je voudrais avoir quelques explications par rapport aux services techniques en ce qui concerne le niveau d’engagement des crédits à la date du 31 mars 2016 (…) En ce qui concerne les réseaux, c’est thématique. On peut être enclin à être très actif dans plusieurs réseaux au niveau de plusieurs thématiques sans être responsable desdits réseaux ; c’est-à-dire que nul ne peut être responsable de plusieurs réseaux à la fois. Quant à l’affectation des dossiers aux commissions permanentes, c’est la Commission des finances et de l’économie qui étudie le budget. Donc, à ce niveau, il n’existe pas une commission budgétaire. Au demeurant, la Commission du plan et de l’équipement n’a eu que deux dossiers… »

Député Moukaram Adjibadé Koussonda (Prd) : « …Je souhaite que vous puissiez citer nommément ces députés »

« …Vous avez parlé de la participation des députés aux séances plénières. Dans votre premier rapport, vous avez fait la même chose en donnant le nombre de députés dont le taux de participation est inférieur à 15%. Dans les rapports à venir, je souhaite que vous puissiez citer nommément ces députés là pour que leurs mandats sachent qu’ils ne viennent pas ici alors qu’ils sont élus pour une mission donnée. Ma deuxième préoccupation est que plusieurs questions adressées au gouvernement sont respectés sans réponse. Je voudrais demander à quand l’examen de ces questions. Il y a certaines questions d’actualité qui ne sont plus d’actualité aujourd’hui parce que ça a évolué dans le temps… »


 

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE