Assemblée Nationale : Tous les députés Fcbe engagés pour le Nouveau départ...

Assemblée Nationale : Tous les députés Fcbe engagés pour le Nouveau départ (Rachidi Gbadamassi : l’homme qui a manœuvré dans les coulisses)

0
PARTAGER

La 7è législature de l’Assemblée Nationale du Bénin continue sa mue. L’élection de l’honorable Dakpè Sossou au poste de 2è secrétaire parlementaire en remplacement de son collègue Alexis Agbéléssèssi intervenue le mardi 24 mai 2016 a une fois encore montré que les choses ne seront plus comme avant au sein de ce Parlement dirigé par Me Adrien Houngbédji. Un à un, les députés Fcbe font leur allégeance au «Nouveau départ».

L’évidence est là. L’ex-Président de la République, Dr Boni Yayi ne peut plus compter sur les députés qu’il a envoyés à l’Assemblée Nationale du Bénin à l’issue des élections législatives de 2015. Rachidi Gbadamassi fait partie des premiers qui lui ont tourné dos. Ceci, à la faveur de la présidentielle de mars 2016. Aké Natondé, Nassirou Bako-Arifari, Jean-Michel Abimbola…pour ne citer que ceux-là lui ont emboîté le pas en créant il y a quelques jours leur groupe parlementaire. Sans détour, les membres de ce groupe parlementaire ont tourné la page Yayi en déclarant leur flamme pour le régime du «Nouveau départ». L’estocade a été donnée le mardi 24 mai 2016 lors de la plénière de l’Assemblée Nationale qui a consacré l’élection de l’honorable Dakpè Sossou au poste de 2è secrétaire parlementaire.

A la surprise générale, la quasi-totalité des députés élus sur la liste Fcbe ont accordé leurs suffrages au candidat Dakpè Sossou alors que tout le monde s’attendait à ce qu’ils soutiennent Léon Basile Ahossi qui a pourtant soutenu le candidat des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) lors de la présidentielle de 2016, ceci, contre les consignes données par la Coordination nationale de l’Union fait la Nation.

Pour beaucoup d’observateurs, ce qui s’est passé à l’Assemblée Nationale ce 24 mai 2016 dépasse l’entendement et montre tout simplement qu’il y a des députés qui ne peuvent pas s’affranchir du joug de Patrice Talon pour des raisons qu’ils sont les seuls à maîtriser et qu’il y a d’autres qui n’ont plus d’autres alternatives si ce n’est de faire la volonté de Patrice Talon. C’est du moins ce que beaucoup se sont résolus à comprendre. Et ceci, au regard du résultat du vote intervenu le 24 mai 2016 et qui a consacré le sacre de Dakpè Sossou sur son challenger Léon Basile Ahossi par 58 voix contre 20.

Rachidi Gbadamassi a manœuvré

Le vote massif des députés Fcbe au profit de l’honorable Dakpè Sossou a été acquis grâce à une forte implication de l’honorable Rachidi Gbadamassi. Le lundi 23 mai déjà, il a déclaré à un groupe de journalistes accrédités au Parlement qu’il est venu voter et faire voter pour Dakpè Sossou. Le premier acte qui a suivi cette confidence est son adhésion au Groupe parlementaire de l’honorable Barthélémy Kassa qui, il y a quelques semaines, avait perdu son titre de membre de la conférence des Présidents de l’Assemblée nationale. A en croire certaines indiscrétions, c’est Rachidi Gbadamassi qui aurait convaincu les députés Lucien Houngnibo, Sofiath Schannou et Sabaï Katé à adhérer aussi à ce Groupe. Ce qui est très important à souligner est qu’il n’a rien fait pour sauver son propre Groupe parlementaire. C’était le point de départ des grandes manœuvres pour amener les députés Fcbe à voter pour l’honorable Dakpè Sossou.

Cela n’a pas raté. Le mardi 24 mai 2016, alors que tous les députés des autres formations politiques étaient déjà au sein de l’hémicycle, Rachidi Gbadamassi et tous les députés Fcbe avaient pris leur quartier dans la salle polyvalente de l’Assemblée Nationale pour peaufiner leur stratégie. Ils viennent quelques instants après pour sceller ensemble le sort du député Léon Basile Ahossi. Rachidi Gbadamassi a accompli sa mission. Il a réussi, selon ses dires, à traduire dans les faits les instructions du Chef de l’Etat Patrice Talon. Maintenant que cette mission a été accomplie, quel sera le sort qui sera réservé à certains de ces députés Fcbe qui ont soutenu Patrice Talon dans sa volonté de voir siéger au sein du Bureau de l’Assemblée Nationale un des acteurs de sa victoire et qui traînent des casseroles ? Bien malin sera celui qui pourra répondre à cette question. En attendant, Léon Basile Ahossi prend sa défaite avec sportivité.

Affissou Anonrin

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE