Assemblée nationale : Point des audiences du Président Adrien Houngbédji

Assemblée nationale : Point des audiences du Président Adrien Houngbédji

0
PARTAGER

Hier mercredi 1er juin 2016, le Président de l’Assemblée Nationale, comme il est de tradition, a accordé l’audience à bon nombre de personnalités. A tour de rôle, Juste Codjo, doctorant-chercheur en sciences politiques aux Usa ; Raffet Loko, Président de l’Association nationale des Industriels du Bénin ; Mathieu Sossou, directeur exécutif du Réseau des associations des handicapées de l’Atlantique-Littoral et enfin Ralmeg Gandaho, président de l’Ong  Changement social Bénin, point focal Bénin de la coalition pour une Cour africaine efficace, ont été reçus par le président.

Juste Codjo, Doctorant-Chercheur en sciences politiques Kansas State University Manhattan,  (Usa) est  allé lui offrir une copie du livre (préfacé par le Professeur Albert Tévoèdjrè)‘’la consencratie’’. Un modèle de démocratie adapté aux réalités sociologiques, économiques et géopolitiques du Bénin. Raffet Loko,  Président de l’Association nationale des industriels du Bénin (Asnib), au nom de l’Association nationale des industriels du Bénin, a fait part de leurs doléances au président de l’Assemblée nationale qui leur a suggéré de rencontrer les membres de la Commission des finances de l’Assemblée nationale. Mathieu Sossou, Directeur exécutif du Réseau des associations des personnes handicapées de l’Atlantique et du Littoral a fait savoir que l’objet de cette visite est d’informer le président de l’Assemblée Nationale sur les actions entreprises par son réseau et qui vont concourir à l’adoption de la loi portant protection et promotion des droits des personnes handicapées en République du Bénin. Enfin, Ralmeg Gandaho, Président de l’Ong Changement social Bénin, point focal Bénin de la Coalition pour une cour africaine efficace a rencontré le président de l’Assemblée nationale par rapport à la mise en place d’une institution des droits de l’homme en occurrence la Commission béninoise des droits de l’homme (Cbdh) prévue par une loi de 2012 et un décret d’application qui a été pris depuis le 6 mai 2014. Il y a eu assez de quiproquo sur le mécanisme de mise en place de ladite commission. Il est donc venu échanger avec le président sur les obstacles qui justifieraient le retard de l’installation de la commission.

Kola PAQUI (BR Ouémé -Plateau)

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE